/news/green
Navigation

Anacolor: des citoyens appellent Heurtel à «mettre ses culottes»

Le ministre de l’Environnement David Heurtel.
Photo d'archives, Simon Clark Le ministre de l’Environnement David Heurtel.

Coup d'oeil sur cet article

«J’espère que le ministre David Heurtel va mettre ses culottes demain (mardi)».

C’est ce que Stéphanie Houde, porte-parole du Regroupement pour la qualité de l'air de Cap-Rouge, a indiqué lundi au Journal.

Le ministre de l’Environnement pourrait suspendre les activités de l’usine de peinture Anacolor à partir de mardi, puisque le délai de 15 jours de l’avis préalable à la suspension du certificat d’autorisation de l’usine arrivera à échéance. Notons toutefois qu’Anacolor conteste cette interprétation et juge que la date butoir est plutôt fixée au 30 mars.

À l’hôtel de Ville de Québec, le maire Labeaume a assuré lundi soir qu’il est toujours en contact avec le ministre Heurtel et qu’il «travaille fort» sur ce dossier. De son côté, Démocratie Québec a de nouveau regretté que la municipalité n’ait pas jugé bon de «faire respecter» son propre Règlement sur les nuisances.

Lundi, l’audience qui devait se dérouler devant le Tribunal administratif du Québec (TAQ) a été remise à jeudi. À la place, trois conférences téléphoniques entre les avocats du ministère de l’Environnement et ceux d’Anacolor ont été organisées.

— Avec la collaboration de Stéphanie Martin et de Jean-Luc Lavallée