/sports/hockey/canadiens
Navigation

Des forces diversifiées

Sabres c. Canadiens
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Il y a encore des doutes sur l’identité du premier centre de l’équipe, on cherche encore un défenseur fiable pour jouer au sein du top quatre, mais ça n’empêche pas le Canadien de poursuivre son chemin.

Après une défaite de 4 à 2 contre les Blackhawks mardi, à Montréal, le CH a signé deux importantes victoires contre les Sénateurs. Deux victoires sous le signe de la diversité. Les acteurs-clés n’étaient pas les traditionnels Carey Price, Max Pacioretty ou Alexander Radu­lov, mais des acteurs de soutien comme Paul Byron, Phillip Danault, Brendan Gallagher et Andrew Shaw.

«Pour gagner à cette période de l’année, tu as besoin d’un bon équilibre, a rappelé Byron. C’est le signe d’une bonne équipe quand tu peux compter sur une production des quatre trios. Nous avons de la profondeur et nous l’utiliserons d’ici la fin de la saison.»

Vote de confiance

À la ligne bleue, Claude Julien garde ses défenseurs sur un pied d’alerte avec un système d’alternance entre Alexeï Emelin, Nathan Beaulieu et Brandon Davidson. Julien a réitéré toute sa confiance en Emelin et il a aimé la réponse de Beaulieu lors des deux matchs face aux Sénateurs. Bref, Davidson risque de sauter son tour plus souvent.