/news/society
Navigation

Les Canadiens moins heureux que l’an dernier?

Les Canadiens moins heureux que l’an dernier?
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada a glissé au 7e rang des pays les plus «heureux» du monde cette année, son pire classement depuis les débuts du Rapport mondial sur le bonheur publié pour la première fois en 2012 .

Après avoir alterné entre la 5e place et la 6e place depuis la première édition, les Canadiens se rangent maintenant bon septièmes derrière les Pays-Bas (6), la Finlande (5), la Suisse (4), l’Islande (3), le Danemark (2) et la Norvège (1). Les États-Unis se retrouvent pour leur part au 14e rang, en recul d’une position depuis l’an dernier.

Le rapport mondial commandé par les Nations Unies calcule chaque année le bien-être des populations en tenant notamment compte d’indicateurs comme le sentiment de liberté, la générosité, l’honnêteté, la santé et les revenus.

Nuances

Les résultats sont toutefois à prendre avec beaucoup de nuances estime le fondateur de l’Indice relatif du bonheur (IRB), un indicateur créé au Québec pour mesurer le degré de bonheur des collectivités.

«La différence de bonheur entre les premiers pays de ce classement est vraiment négligeable. C’est une question de décimales, explique Pierre Côté. Les Canadiens ne sont pas nécessairement moins heureux que l’an dernier.»

La méthodologie utilisée consiste à demander à un échantillon d’environ 1000 personnes par pays de répondre à une série de questions sur la perception de leur qualité de vie sur une échelle de 1 à 10.

Selon M. Côté, le rapport ne pose toutefois pas la question la plus essentielle: êtes-vous heureux?

«Ce qu’on peut surtout retenir de ce rapport, c’est que ce sont toujours les mêmes pays qui se partagent le haut du classement et toujours les mêmes qui sont en fin de liste. Le rapport permet de mieux voir la structure sociale et économique d’un pays, mais il ne tient pas compte de ce que les gens pensent eux-mêmes du bonheur», note-t-il.

Parmi les pays les plus aisés, les différences de niveau de bonheur ont beaucoup à voir avec «la santé mentale, la santé physique et les relations personnelles», peut-on lire dans le document publié lundi.

Parmi les pays les «moins heureux», on retrouve surtout des pays africains, comme le Togo et le Bénin.

La Norvège, au sommet

En tête de liste cette année, la Norvège était au 4e rang l’an dernier.

Premier producteur de pétrole d’Europe occidentale, la Norvège est un pays prospère qui, malgré le récent recul du prix des hydrocarbures, dispose d’un système social et collectif très généreux envers sa population.

– Avec l’AFP