/lifestyle/columnists
Navigation

Quand on perd le sommeil

Coup d'oeil sur cet article

J’arrive de voyage et j’ai lu en retard une de vos chroniques contenant une lettre qui m’a interpelé parce que j’ai vécu quelque chose de semblable au cas soumis. Le titre de cette lettre était : Comment aider mon conjoint à retrouver le sommeil? Je suis retraité depuis un an après avoir passé ma vie à travailler dans les restaurants comme serveur. Le soir, je n’étais jamais couché avant une heure, une heure et demi du matin.

Mon corps s’étant habitué à ce régime, quand j’ai pris ma retraite et que je me suis mis à me coucher plus tôt, je remuais, je bondissais et je tournais dans tous les sens dans le lit. Couché à 22h je me réveillais invariablement à 2 h du matin pour ne plus me rendormir. Jusqu’au jour où j’ai suivi dans un CLSC, une clinique sur le sommeil. Ce fut très efficace et on problème s’est résorbé sans aucun médicament.

Jean-Louis Canet

Je ne connaissais pas l’existence de ce type d’atelier. C’est donc avec plaisir que je publie votre lettre, en ajoutant que les personnes qui ont réglé votre problème sont : Francine Rioux et Annie Roberge que l’on joint au (418) 641-2572 poste :33239