/news/education
Navigation

Recours juridique concernant le cours d’économie au secondaire

Coup d'oeil sur cet article

Le bras de fer se corse entre Québec et les enseignants à propos du nouveau cours d’éducation financière, alors que leurs syndicats contestent juridiquement cette décision afin d’obtenir un sursis.

Dans leur requête déposée en Cour supérieure, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE) et l’Association provinciale des enseignants du Québec (APEQ) contestent la légalité de la démarche du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, qui a décidé de rendre obligatoire un nouveau cours d’éducation financière en cinquième secondaire à l’automne 2017.

Or cette décision a été prise avant que des modifications officielles ne soient faites au régime pédagogique, si bien que les grilles-matières qui ont été adoptées en tenant compte de ce nouveau cours sont illégales, allègue la FAE. La fédération syndicale estime aussi que le gouvernement n’a pas fait la démonstration du caractère urgent de la situation, évoqué pour réduire la période de consultation sur ces changements à apporter, qui est passée de 45 à 20 jours.

De leur côté, la FSE et l’APEQ contestent la validité du projet de règlement déposé récemment par Québec pour modifier le régime pédagogique, afin d’y inclure ce nouveau cours.

En raison des démarches juridiques en cours, les syndicats n’accorderont pas d’entrevue à ce sujet, a-t-on indiqué. Même son de cloche au cabinet du ministre de l’Éduation, Sébastien Proulx.

En janvier, les syndicats d’enseignants avaient dénoncé d’une seule voix cette décision, décrite comme étant «irrespectueuse», «unilatérale» et «illégale». Le ministre Proulx avait alors répliqué que les modifications réglementaires seraient faites sou peu, mais elles ne sont toujours pas en vigueur.