/news/politics
Navigation

Démolition du pont de Québec: un scénario «prématuré» selon Lehouillier

Démolition du pont de Québec: un scénario «prématuré» selon Lehouillier
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Lévis a qualifié de «prématuré» le scénario d’une démolition du pont de Québec.

Gilles Lehouillier était interrogé, lundi soir, sur cette option que le chef caquiste, François Legault, n’avait pas écartée plus tôt en journée. «Ça (la démolition) me semble prématuré, a affirmé le maire. Une chose est sûre, la fragilité du pont de Québec démontre à quel point il ne faut surtout pas abandonner le scénario de troisième lien.»

M. Lehouillier s’est également dit convaincu que le pont de Québec est sécuritaire, malgré les affirmations contraires faites la semaine dernière par un expert belge en corrosion.

«J’ose espérer que si le pont n’était pas sécuritaire, le ministère des Transports du Québec et le Canadien National (CN) interviendraient», a fait remarquer le maire de Lévis.

« Joyau patrimonial »

De son côté, le spécialiste du pont de Québec, Michel L’Hébreux, s’est montré consterné par les propos de M. Legault.

L’historien, qui a reçu lundi un hommage du conseil municipal de Lévis, a rappelé que le récent rapport de la firme Mallette fixe à 300 millions $ les coûts de démolition de la structure.

Il a également souligné que plusieurs experts ont soutenu qu’il est possible de conserver longtemps l’infrastructure grâce à des travaux d’entretien régulier.

«C’est un joyau patrimonial, a-t-il réitéré. Les gens croient que c’est un monument exceptionnel et important pour la région de Québec. Je n’en démords pas. Je trouve que ce serait très malheureux d’en arriver à le démolir.»

Lundi, le maire de Québec, Régis Labeaume, n’a pas réagi au scénario de démolition du pont.

— Avec la collaboration de Stéphanie Martin