/entertainment/events
Navigation

Le Musée de la civilisation réussit à attirer l'exposition sur Hergé

Hergé en 1958
Photo Robert Kayaert © Succession Robert Kayaert / SODRAC (2017) Hergé en 1958

Coup d'oeil sur cet article

Il aura fallu plusieurs mois d’intenses négociations pour que le Musée de la civilisation puisse enfin attirer en ses murs l’exposition Hergé à Québec. Après Londres et Paris, un corpus de 300 objets liés au créateur de Tintin sera présenté pour la première fois en Amérique du Nord, dès le 21 juin.

Des planches de dessins originales, dont la maquette de la bande dessinée On a marché sur la lune, des peintures, des documents d’archives sur la vie de George Rémi, des photographies arriveront dès le mois de mai en vue du montage de l’exposition, qui se déroulera du 21 juin au 22 octobre 2017.

L’héritage d’Hergé est «très protégé» par Moulinsart et le Musée Hergé, situé en Belgique. Le maire Régis Labeaume avait tenté d’amener l’exposition à Québec il y a quelques années, mais il avait abandonné tellement la tâche était «ardue».

Mais puisque le Musée de la civilisation avait déjà présenté l’exposition Au Pérou avec Tintin en 2007, il s’agissait là d’un argument de confiance pour convaincre le Musée Hergé de traverser de nouveau l’Atlantique. «Ça prenait de la patience et de la ténacité, avoue d’emblée le directeur général des Musées de la civilisation, Stéphan La Roche. [...] Ils sont très attentifs à préserver l’image de marque de ce grand créateur, et c’est normal.»

L’exposition ne sera pas seulement consacrée à Tintin, mais permettra de «découvrir les différentes facettes de la vie et de la carrière de George Rémi qui a été aussi un graphiste, un publiciste, pas seulement un bédéiste, un collectionneur d’art, un voyageur», a-t-il précisé. Son amour pour l’art contemporain sera également mis en lumière, avec des œuvres «majeures du 20e siècle» comme celles d’Andy Warhol, entre autres.

1 M$ DU GOUVERNEMENT

Le gouvernement du Québec a donné une subvention d’un million de dollars au musée pour que l’événement soit possible. «C’est un coup fumant» du musée, n’ont cessé de répéter Régis Labeaume et le ministre de la Culture Luc Fortin, présents lors de la conférence de presse, jeudi.

Leur soutien financier était «essentiel» pour le transport des œuvres, la conception et les assurances, a mentionné Stéphan La Roche. Sans vouloir donner de chiffres, il affirme qu’Hergé à Québec coûtera «beaucoup plus cher» qu’un million.

La boutique du Musée de la civilisation offrira la plus grande collection d’articles de Tintin en vente dans un même endroit, une première au Canada.

En 2007, l’exposition Au Pérou avec Tintin au Musée de la civilisation avait attiré un demi-million de visiteurs, selon Stéphan La Roche, qui s’attend également cette année à d’importantes retombées touristiques. Présentée l’automne dernier au Grand Palais de Paris, l’exposition sur Hergé a quant à elle attiré 322 000 visiteurs en trois mois.