/news/society
Navigation

Le Québec, deuxième meilleure province où vivre

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le Québec est la deuxième meilleure province au pays où il fait bon vivre selon le bilan social comparatif du Conference Board du Canada, qui a été dévoilé mercredi matin.

Seul le Nouveau-Brunswick obtient un meilleur résultat dans le classement qui compare les provinces canadiennes à 16 pays avancés sur le plan de la performance sociale.

Les critères sont:

  • Pauvreté
  • Inégalité des revenus
  • Mobilité intergénérationnelle du revenu*
  • Écart salarial entre les sexes
  • Écart salarial entre immigrants et Canadiens de naissance*
  • Écart salarial selon l’origine ethnique*
  • Revenu des personnes ayant une incapacité*
  • Participation électorale
  • Jeunes sans-emploi
  • Satisfaction de vivre
  • Soutien d’un réseau social
  • Homicides
  • Cambriolages
  • Suicides

«Le Québec est la deuxième province canadienne la mieux classée, grâce aux faibles taux de criminalité et aux niveaux élevés de satisfaction de vivre qu’on y rapporte», a indiqué Craig Alexander, premier vice-président et économiste en chef au Conference Board du Canada.

Malgré tout, le Québec obtient une note de C dans trois colonnes, soit l’écart salarial, la pauvreté et le faible taux de participation électorale.

L’écart salarial selon l’origine ethnique et l’écart entre les immigrants et les gens nés au Canada sont les colonnes où le Québec obtient les moins bons résultats.

Ces deux indicateurs ne sont par contre pas pris en compte pour le classement puisque les données internationales ne sont pas disponibles.

Les immigrants qui détiennent un diplôme universitaire et qui vivent dans la Belle Province obtiennent, en moyenne, un salaire inférieur de 26,5 % par rapport à un citoyen né au Canada. Seuls le Manitoba et la Saskatchewan font pire au pays.

Le Québec se classe au dernier rang quand il est question de l’équité salariale selon l’origine ethnique alors que l’écart s’établit à presque 20 %.

La Norvège, le Danemark et la Suède se classent respectivement aux premier, deuxième et troisième rangs dans le classement du Conference Board du Canada, eux qui ont obtenu une note cumulative de A.

Le Japon et les États-Unis occupent les deux derniers rangs, étant les seuls pays à obtenir une note globale de D.

CLASSEMENT MONDIAL

1 – Norvège

2 – Danemark

3 – Suède

4-Pays-Bas

5 – Finlande

6 – Allemagne

7 – Suisse

8 – Australie

9 – Autriche

10 – Québec

11 – Canada

15 – France

17 – États-Unis

CLASSEMENT CANADIEN

1 – Nouveau-Brunswick

2 – Québec

3 – Colombie-Britannique

4 – Ontario

5 – Manitoba

6 – Alberta

7 – Nouvelle-Écosse

8 – Saskatchewan

9-Ile-du-Prince-Édouard

10 – Terre-Neuve