/sports/others
Navigation

L’excellence de Betts et Roy-Petitclerc reconnue

Les deux athlètes universitaires se démarquent lors du gala présenté mercredi soir

Arielle Roy-Petitclerc et Mathieu Betts ont fait briller le soccer et le football cette saison à l’Université Laval
Photo Jean-François Desgagnés Arielle Roy-Petitclerc et Mathieu Betts ont fait briller le soccer et le football cette saison à l’Université Laval

Coup d'oeil sur cet article

Mathieu Betts et Arielle Roy-Petitclerc sont les athlètes par excellence de la 66e édition du Gala du Rouge et Or qui s’est déroulée, mercredi, au PEPS, en présence de plus de 500 convives.

Récipiendaire du trophée J.P. Metras décerné au meilleur joueur de ligne au pays, Betts a été élu sur la première équipe d’étoiles au Canada. L’ailier défensif a terminé au deuxième rang au pays avec neuf sacs. Il a dominé la scène québécoise pour les sacs, les plaqués pour pertes et les passes rabattues.

«C’est super spécial de remporter ce prix, a exprimé Betts qui avait été choisi recrue par excellence l’an dernier. Plusieurs athlètes dans d’autres sports auraient mérité ce prix et il s’agit d’un grand honneur.»

Saison exceptionnelle

Quant à Roy-Petitclerc, elle a été choisie joueuse par excellence au pays, devenant seulement la troisième joueuse du programme de soccer féminin à mériter cet exploit. La milieu de terrain a aussi été choisie sur l’équipe d’étoiles du championnat canadien.

«C’est la cerise sur le sundae d’une saison exceptionnelle, a résumé Roy-Petitclerc. J’ai connu ma meilleure saison en quatre ans. C’est moi qu’on voit en gros plan, mais plusieurs filles de l’équipe l’auraient mérité.»

Betts et Roy-Petitclerc sont seulement les deuxièmes récipiendaires de leur discipline respective à remporter le titre d’athlète par excellence. Le plaqueur Étienne Légaré et la milieu de terrain Francine Brousseau avaient été honorés en 2009 et 2008 respectivement.

De retour l’an prochain ?

Roy-Peticlerc ne sait pas si elle utilisera sa cinquième et dernière année d’admissibilité.

«J’ai des plans pour jouer en Europe à l’automne et ça va dépendre des offres, a-t-elle souligné. Je ne me suis pas encore inscrite à l’université à l’automne. Cet été, je vais jouer à Calgary dans la United Women Soccer avec Joëlle [Gosselin], Mélissa [Roy] et Marie-Sandra [Ujeneza]. C’est le deuxième meilleur calibre en Amérique du Nord.» L’été dernier, elle avait évolué dans le même circuit pour une formation californienne.

Betts et Roy-Petitclerc ont aussi reçu le titre d’athlète par excellence en sport collectif. Pour le soccer, il s’agit d’un troisième titre consécutif. Mélissa Roy avait remporté les honneurs en sport collectif en 2015 et 2016.

«Les deux autres finalistes (Jean-Simon Roy et Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos) ont connu une saison exceptionnelle, a indiqué Betts. Il s’agit d’une belle continuité avec l’an dernier. Nous avons déjà la tête à la saison 2017, mais ce prix ramène de beaux souvenirs de la dernière année.»

 

LES GAGNANTS

 
Athlète féminin de l’année
Arielle Roy-Petitclerc, soccer
 
Athlète masculin de l’année
Mathieu Betts, football
 
Recrue de l’année
Adam Auclair, football
 
Prix Jean-Marie de Koninck du mérite académique
Gabrielle Lapointe, soccer, médecine
 
Athlète par excellence sport individuel
Aurélie Dubé-Lavoie, athlétisme et cross-country
 
Athlète par excellence sport individuel
Antoine Thibeault, athlétisme et cross-country
 
Athlète par excellence sport collectif
Arielle Roy-Petitclerc, soccer
 
Athlète par excellence sport collectif
Mathieu Betts, football
 
Équipe de l’année
Soccer féminin