/entertainment/radio
Navigation

CHOI Radio X lance une autre offensive contre le SRB

CHOI Radio X lance une autre offensive contre le SRB
Photo CHOI Radio X

Coup d'oeil sur cet article

Si CHOI 98,1 Radio X milite depuis plusieurs mois contre le service rapide par bus (SRB), la station a entendu l'appel de l'animatrice de BLVD 102,1, Nathalie Normandeau qui a invité mercredi toutes les radios de Québec à travailler ensemble contre le projet.

La station qui a lancé un autocollant pour promouvoir le projet de troisième lien en septembre, invite maintenant ses auditeurs à partager sur Facebook le logo «Non au SRB», lancé jeudi sur les différentes pages Facebook des émissions, et d’en faire leur photo de profil.

«Là c’est l’heure de s’afficher. C’est l’heure de montrer qu’il n’y a pas juste 2-3 personnes dans le fond d’un St-Hubert ou d’un Normandin qui parlent de ça. Il y a beaucoup de monde qui parle du SRB», a fait savoir le directeur de la promotion Sylvain Boivin au micro de Maurais Live.

La station promet de déployer une stratégie «en plusieurs vagues», afin de mobiliser ses auditeurs.

«Non au SRB, au bout du compte, moi j’appellerais ça le début de l’opération trace de break. Faire peur aux politiciens. Pas leur faire peur de manière négative. En fait, il faut faire réagir les politiciens et leur faire réaliser finalement qu’à la gang, on peut leur faire sauter les pieds. On est tous dans la même gang. Tous dans le même train. Je suis content de voir finalement que tout le monde se branche. Tout le monde se met à la page. [...] Il y a une vague anti SRB. Il faut la mobiliser. Il faut la concerter. Il faut s’organiser et il faut frapper», a pour sa part indiqué l’animateur Dominic Maurais.

La station demande aux gens d’inscrire l’endroit où ils résident dans les commentaires de la publication, puisqu’ils souhaitent compiler les résultats.

Mobilisation des radios

Mercredi, l’ex-politicienne et animatrice à BLVD 102,1, Nathalie Normandeau, a invité toutes les stations de radio de Québec à laisser les «guéguerres radiophoniques» de côté et de s’unir «main dans la main» afin d’«ébranler l’hôtel de ville de Québec» et d’«ébranler le gouvernement du Québec» pour «faire en sorte que le SRB ne se réalise pas». Jeudi, la station BLVD a lancé la page Facebook Unis contre le SRB  afin de mobiliser les citoyens en plus de lancer l'idée d'organiser une manifestation devant l'hôtel de ville de Québec.

 

Lundi dernier, l’animateur du retour au FM93, Gilles Parent, avait lui aussi promis de faire du SRB une bataille personnelle. Il a exhorté le maire Labeaume de faire un référendum sur la question.

Pour sa part, l'animateur d'Énergie 98,9 et chroniqueur au Journal, Jérôme Landry, a aussi emboîté le pas et a notamment partagé une chronique, publiée en octobre dernier, dans laquelle il demande à qui profitera réellement ce projet.

Une kyrielle d’autres animateurs de la vieille capitale, qui questionnent quasi quotidiennement ce projet cher aux yeux du maire Labeaume, se sont aussi montrés favorables à parler d'une même voix.