/news/society
Navigation

Le pot plus populaire que le Canadien dans les médias

Un autre sujet détrône pour la première fois le Tricolore pendant les séries

Plusieurs Canadiens, dont fort probablement cette femme lors de la Journée internationale de la marijuana en avril 2016, accordent plus d’intérêt aux envolées de Justin Trudeau sur la légalisation de la marijuana qu’aux prouesses des joueurs du Canadien.
Photo AFP Plusieurs Canadiens, dont fort probablement cette femme lors de la Journée internationale de la marijuana en avril 2016, accordent plus d’intérêt aux envolées de Justin Trudeau sur la légalisation de la marijuana qu’aux prouesses des joueurs du Canadien.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Pour la première fois depuis qu’on étudie son poids médiatique, le Canadien de Montréal en série a été détrôné la semaine dernière. Et c’est par... le pot.

«Ça prenait juste le pot pour surpasser le Canadien, faut le faire!», lance Jean-François Dumas, le patron de la société d'analyse de médias Influence Communication, en entrevue téléphonique.

«Au Québec, chaque fois que le Canadien est en série, c’est le sujet numéro un, explique-t-il. Sauf la semaine passée, pour la première fois, ça a été la marijuana», s’étonne-t-il.

Intérêt marqué

Il semble faire peu de doute les Québécois ont un intérêt marqué pour le «débat public important» entourant la légalisation de la marijuana, laisse-t-il entendre.

La nouvelle est d’autant plus surprenante qu’Influence communication prépare un top 5 des nouvelles qui occupent le plus de place dans les médias depuis aussi loin que le début des années 2000.

Dans le reste du Canada, le projet de loi légalisant la marijuana déposé jeudi est arrivé en cinquième place, loin derrière les séries de la Ligue nationale du hockey (LNH).

Couverture internationale

Le projet de légalisation de la marijuana au Canada a aussi fait abondamment parler de lui à l’étranger, souligne M. Dumas, qui parle d’une «couverture internationale assez volumineuse».

La nouvelle aurait selon lui été reprise dans une quarantaine de pays.

En soi, le fait que le Canada fasse les manchettes ailleurs dans le monde, surtout pour un simple projet de loi, est «assez rare», selon Bernard Motulsky, titulaire de la Chaire de relations publiques et communication marketing de l'UQAM.

Jean-François Dumas compare l’intérêt à la législation sur le pot à la légalisation du mariage gai «en terme d’intérêt à l’international».

Les deux experts estiment que le pays a bénéficié d’une couverture médiatique plutôt positive à l’étranger, jusqu'à présent.

«C’est le genre de projet de loi qui contribue à définir, alimenter ou façonner l’image à l’international du Canada, comme étant un pays progressiste et ouvert d’esprit», affirme M. Dumas.

Dans un éditorial publié dimanche, le New York Times a qualifié «d’audacieux» le projet de loi du gouvernement Trudeau.

Un «modèle»

Le quotidien français Le Monde a quant à lui soutenu que le Canada pourrait devenir un «modèle» en matière de légalisation du cannabis, puisqu’il serait seulement le deuxième pays à emprunter cette voie, après l’Uruguay.

Pour cette raison, Jean-François Dumas croit que l’attention médiatique étrangère va demeurer élevée jusqu’à la légalisation, prévue avant juillet 2018.

Bernard Motulsky soutient à l’inverse que le sujet est trop complexe pour faire l’objet d’une couverture internationale soutenue.

Poids médiatique au Québec la semaine dernière*

  1. Légalisation de la marijuana
  2. Séries éliminatoires de la LNH
  3. Guerre en Syrie
  4. Arrêt Jordan sur les délais de justice
  5. Tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis
* Source: Influence Communication