/news/society
Navigation

Sept-Îles : de l’argent pour les enfants malades

Coup d'oeil sur cet article

SEPT-ÎLES | Il y avait beaucoup de sourires mardi au centre de santé de Sept-Îles, parce que l'Opération Enfant Soleil a distribué de l'argent pour les enfants malades. Un total de 70 000 $ a été remis à des organismes et centres de santé.

Les visites annuelles des représentants de l’organisme sont l’occasion de présenter l'enfant soleil de la région. Sur la Côte-Nord, il s'agit de la petite Madison McKenzie, 3 ans, qui doit suivre une diète stricte parce qu'elle est atteinte de leucinose, une maladie génétique. Ses parents ont dû déménager de Schefferville à Sept-Îles pour que leur fille reçoive les soins appropriés à son état.

Les porte-parole Anick Dumontet et Alain Dumas ont ensuite annoncé les octrois à des organismes et au centre de santé de la Côte-Nord. L’école Mgr-Labrie de Havre-Saint-Pierre, les organismes Espace Côte-Nord et Action autisme bénéficient du soutien de l'Opération Enfant Soleil.

Le centre de santé de la Côte-Nord obtient aussi de l'argent. Le point de service Haute-Côte-Nord Manicouagan a reçu 17 000 $ pour divers équipements.

Une somme de 39 000 $ a été octroyée au point de service de Sept-Îles pour acheter notamment une civière qui va grandement faciliter le transfert d'enfant malade par avion-ambulance.

Bonne nouvelle

La pédiatre de Sept-Îles, Nathalie Sirois, était emballée de cette annonce. «Vous savez, quand on transfère des patients en centre tertiaire qui sont très malades, comme des bébés en détresse respiratoire qui sont intubés, c’est très périlleux juste de se rendre à l’aéroport en ambulance. Cela facilite les choses, parce que la civière est plus adaptée pour l’isolette de transport. Ce sont des isolettes qu’on peut échanger d’emblée avec l’avion. L’isolette part avec le bébé, on n’a pas besoin de le sortir. Parce qu’à chaque fois qu’on fait ça, ça rallonge. Parfois, ça peut prendre jusqu’à deux heures juste pour transférer le patient.»

Lors de la conférence de presse de mardi matin, le travail de bénévoles de la région a aussi été souligné. On a présenté de très jeunes bénévoles qui s'impliquent dans la région pour organiser des activités de financement, dont Antony Lelièvre de Port-Cartier qui a déjà été un enfant soleil.

Le travail de Yannick Normand, qui a amassé près de 300 000 $ en 29 années de travail bénévole, a été mis en valeur par les animateurs. «Yannick, je peux vous dire une chose : pour votre coin, vous êtes un sacré ambassadeur», a expliqué Alain Dumas.

À ce jour, 907 000 $ ont été distribués sur la Côte-Nord par Opération Enfant Soleil.