/news/provincial
Navigation

Record de chantiers routiers cet été

La Ville investit 220 M$ dans plus de 800 projets

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec investira une somme record de 220 M$ dans plus de 800 chantiers sur son réseau routier municipal, en 2017, une hausse de 120 % par rapport à l’an dernier.

Les automobilistes renoueront sous peu avec les cônes orange qui se multiplieront à vitesse grand V à compter du mois de mai.

La Ville entend profiter à fond des programmes gouvernementaux FEPTEU et PIQM, desquels elle attend 100 M$ en subventions pour couvrir près de la moitié de ses investissements visant à refaire 200 km de chaussée.

«Effectivement, il va y avoir du cône orange... Le nombre de chantiers fait en sorte qu’il y aura des inconvénients un peu partout, mais de très courte durée pour un bon nombre de ces chantiers-là», a déclaré le vice-président du comité exécutif Jonatan Julien, qui a tenté de se faire rassurant en conférence de presse.

Si le nombre de chantiers se compare à l’année 2016, on prévoit cependant des «travaux de plus grande envergure» et des réfections souterraines complètes à maints endroits, a expliqué M. Julien, d’où la hausse substantielle du montant investi.

Onze chantiers majeurs

La Ville a ciblé 11 chantiers majeurs qui perturberont davantage les utilisateurs du réseau routier et les résidents des secteurs touchés (voir la carte).

On note entre autres le chantier du boulevard Wilfrid-Hamel (à l’ouest d’Henri-IV), celui des avenues Turnbull, De Salaberry et Saint-Jean, puis ceux des avenues Jules-Verne et Blaise-Pascal.

Le précédent record pour les chantiers municipaux avait été établi en 2010. À l’époque, la Ville de Québec avait investi 200 M$.

Autre grand coup en 2018

En 2018, la Ville donnera un autre grand coup dans les chantiers routiers avec la troisième année de son «opération massive d’asphaltage» pour venir à bout des nombreux nids-de-poule.

En dix ans, la Ville aura alors repavé près de 50 % de son réseau routier qui totalise 2400 km de voies. «Après ça, on va revenir au nombre de chantiers qu’on avait auparavant», a déclaré M. Julien, anticipant une relative accalmie dans les prochaines années.

11 chantiers majeurs

  • Intersection des rues de la Faune et de la Colline
  • Secteur de l’avenue Chauveau et du boulevard de l’Ormière
  • Boulevard Wilfrid-Hamel (entre Émilien-Rochette et Flaubert)
  • Secteur des avenues Jules-Verne et Blaise-Pascal (réaménagement routier majeur aux approches de l’autoroute Félix-Leclerc)
  • Boulevard de l’Atrium (près de l’autoroute Laurentienne)
  • Boulevard Wilfrid-Hamel (intersection Chanoine-Côté)
  • Boulevard Champlain (à l’ouest de la côte Gilmour)
  • Côte de Sillery (phase 2 du réaménagement entre le chemin du Foulon et la rue du Cardinal-Persico)
  • Avenue Saint-David (entre les rues Clémenceau et Léa-Roback)
  • Secteur des rues Saint-Jean, Salaberry et Turnbull
  • Boulevard Champlain (secteur du Cap-Blanc)

♦ Pour voir la carte des travaux de la Ville de Québec, cliquez ici.