/sports/hockey
Navigation

Déjoués par les Saguenéens!

Coup d'oeil sur cet article

La victoire des Saguenéens a déculotté nos cinq experts durant la ronde des quarts de finale, puisqu’aucun n’avait misé sur la formation de l’entraîneur en chef Yanick Jean pour éliminer les Huskies de Rouyn-Noranda. L’imprévu s’est pourtant réalisé au terme d’une enlevante série de sept parties dont le vainqueur a été déterminé en prolongation! La course vers les grands honneurs demeure ouverte, même si certains confrères du «514» auraient eu avantage à parier sur les négligés en ronde de demi-finale dans l’espoir de combler leur retard de quelque 250 kilomètres derrière les meneurs de Québec.

Les gardiens de but joueront un rôle déterminant durant la ronde demi-finale dans la LHJMQ. Julio Billia et Samuel Montembeault auront la mission de freiner les puissantes offensives des Sea Dogs et des Islanders.

CHICOUTIMI contre SAINT-JOHN

Julio Billia
Photo Roger Gagnon
Julio Billia

Jouer le minimum de parties durant les séries éliminatoires et sortir vainqueur de ces affrontements éclair est gage de succès et de santé. Au repos depuis plus d’une semaine, les Sea Dogs accèdent au carré d’as dans le siège du conducteur. Leurs prochains rivaux, les Saguenéens, ont dû se taper sept duels exigeants pour expédier les Huskies en vacances, mardi soir.

Face aux Foreurs de Val-d’Or, les Dogs ont inscrit 20 buts et ils en ont concédé six. Sans les performances éblouissantes du gardien Étienne Montpetit, les Abitibiens auraient subi une humiliation en règle, Saint-Jean dominant 225-70 au chapitre des lancers.

L’offensive des Néo-Brunswickois est aussi talentueuse que diversifiée. Spencer Smallman (8 buts), Mathieu Joseph (7), Joe Veleno (5) et Julien Gauthier (4) ont enfilé 24 des 42 buts de l’équipe.

Les défenseurs Thomas Chabot (3 buts, 10 aides) et Simon Bourque (2-7) dominent pour les Dogs avec des différentiels de +13 et +11. Peu affairé (moyenne de 17 lancers par match), Callum Booth n’a pas été vraiment testé ce printemps.

Du côté de Chicoutimi, les attaquants Nicolas Roy, Dmitry Zhukenov et les jumeaux Klima devront garder un pied sur l’accélérateur. À l’arrière, les défenseurs Frédéric Allard, Olivier Galipeau et le gardien Julio Billia en auront plein les bottes devant les charges incessantes des Chiens de mer. Chicoutimi pourrait surprendre en remportant un ou deux matchs. La série? On ne commencera pas à argumenter avec les fidèles partisans des Bleus, là là!

  • Kevin: Sea Dogs en 5
  • Mario: Sea Dogs en 5
  • Roby: Sea Dogs en 5
  • Mikaël: Sea Dogs en 6
  • F.-David: Sea Dogs en 5

B.-BOISBRIAND contre CHARLOTTETOWN

Samuel Montembeault
Photo Agence QMI, Daniel Mallard
Samuel Montembeault

En retard par 1-3 dans sa série face au Titan d’Acadie-Bathurst, l’Armada de Blainville-Boisbriand a ensuite collé trois victoires pour éliminer les Acadiens. Le retour à la compétition du gardien de 20 ans Samuel Montembeault n’est pas étranger au réveil des Bas-Laurentiens : trois matchs, trois buts alloués et une efficacité de ,961 face aux charges titanesques.

À l’aide d’une production de 4 buts, 5 aides durant les matchs 5, 6 et 7, le Magnymontois Alex Barré-Boulet a dépecé la défensive ennemie. Son comparse Pierre-Luc Dubois a collaboré à six buts lors des deux dernières parties jouées sur le rond de Boisbriand.

Malgré les suspensions décernées aux attaquants François Beauchemin, Adam Marsh et Matthew Grouchy durant la série les opposant aux Screaming Eagles, les Islanders ont enregistré un deuxième parcours sans fautes en autant de séries. Avec cinq buts lors d’avantages numériques, Daniel Sprong (7-7) est un véritable poison pour les

défensives ennemies aux côtés de Filip Chlapik (3-11). Alex Dostie et Kameron Kielly, auteurs de six et cinq buts, ont pris le relais de coéquipiers sanctionnés par le préfet de discipline. À l’arrière, Guillaume Brisebois, Carl Neill, Nicolas Meloche et Pierre-Olivier Joseph forment un solide quatuor. Puis, avec une efficacité de ,936 et une moyenne de buts alloués de 1,86, le gardien Mark Grametbauer fut sans faille jusqu’à présent.

Certes, mais le maître Montembeault pourrait bien donner une dernière leçon à son ancien élève âgé de seulement 18 ans.

  • Kevin: Islanders en 6     
  • Mario: Armada en 7
  • Roby: Islanders en 6
  • Mikaël: Islanders en 6      
  • F.-David: Islanders en 6

CLASSEMENT DES EXPERTS

(1 point pour le vainqueur de la série, 1 point pour le nombre exact de matchs)

  • Kevin Dubé: 14 PTS
  • Mario Morissette: 14 PTS
  • Roby St-Gelais: 11 PTS
  • Mikaël Lalancette: 11 PTS
  • François-David Rouleau: 10 PTS