/entertainment/movies
Navigation

La Croisette pour Myriam Guimond

La cinéaste de Rimouski présentera un court métrage à Cannes

La Croisette pour Myriam Guimond
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas parce qu’aucun film de chez nous ne s’est taillé une place dans la sélection officielle que le Québec sera absent du Festival de Cannes. Myriam Guimond et une vingtaine d’autres cinéastes canadiens pourront montrer leur plus récent court métrage sur la Croisette.

«C’est vraiment excitant de savoir que son film va être projeté au Festival de Cannes», avoue avec un grand sourire Myriam Guimond, une cinéaste de Rimouski établie à Québec qui présentera Partie de chasse sur la Croisette.

Comme c’est devenu la tradition, Téléfilm Canada a demandé au programmateur Danny Lennon de sélectionner une série de courts métrages qui seront présentés au Marché du film de Cannes, pendant le festival. La sélection complète sera annoncée sous peu.

C’est par le biais de ce programme, baptisé Talent tout court, que Chloé Robichaud avait fait ses premières armes à Cannes, en 2011. L’année suivante, son film Chef de meute était dans la course à la Palme d’or du meilleur court métrage.

Une rampe de lancement

Comme les autres cinéastes qui l’accompagneront, Myriam Guimond souhaite que son premier séjour à Cannes lui serve de rampe de lancement.

«C’est une très belle opportunité de rencontrer des décideurs. Quand on pense à Cannes, on voit le tapis rouge, les grandes cérémonies, la Palme d’or. Mais on ne voit pas tout le travail qu’il y a à faire sur place», dit-elle.

Filmé l’an dernier à Candiac, le film de Myriam Guimond met en scène deux jeunes femmes qui s’aventurent dans le bois pour une partie de chasse inhabituelle. Le récit, porté par des performances de Catherine-Audrey Lachapelle (District 31), Marie-Ève Milot (Les pays d’en haut) et Simon Rousseau (Série noire), adopte un ton résolument subversif.

«Mon premier court métrage, Jade et Matteo, était un film authentique et touchant. Cette fois, je voulais quelque chose de différent et j’ai opté pour le thriller.»

Après Cannes, elle souhaite aller montrer son film dans d’autres festivals. Elle a un autre court métrage en chantier de même qu’un documentaire, mais admet que son objectif est de pouvoir tourner un long métrage de fiction.