/opinion/blogs
Navigation

Le vin quotidien: sensuelle syrah

Le vin quotidien: sensuelle syrah

Coup d'oeil sur cet article

C’est l’un de mes cépages préférés! Déjà à sa couleur violacée et éclatante, on tombe sous le charme de la syrah.

C’est sans compter sur son nez souvent affriolant de violette, de cassis et de poivre et sa bouche aux courbes sensuelles. On la cultive aujourd’hui un peu partout sur la planète, mais j’ai un faible assumé quand elle provient du Rhône septentrional, là où elle donne selon moi les meilleurs vins. En voici deux actuellement disponibles sur les tablettes de la SAQ et qui méritent votre attention. Les prix sont un peu élevés, mais c’est plus que du bonbon!

Buvez moins. Buvez mieux.

 

Saint-Joseph 2014, Les Vins de Vienne, France

31,00 $ - Code SAQ 10783310 - 13% - 2,1 g/l

C’est l’appellation la plus allongée du nord de la Vallée du Rhône qui s’étend sur une soixantaine de km. Le trio de vignerons que sont Villard, Cuilleron et Gaillard, propose quatre gammes de vins. Celle arborant une amphore d’argent comme ici, correspond à des vins de fruit à consommer en jeunesse. On sent justement le côté croquant du fruit, tant au nez qu’en bouche. C’est finement minéral avec des notes de fumée et de cassis. C’est léger tout en restant charnu. Le vin montre une belle chair (volume en bouche) et de l’équilibre. À son mieux avec un onglet et un cornet de frites/mayo.

*** $$$

 

Domaine des Grands chemins 2014, Delas, Crozes-Hermitage, France

44,00 $ - Code SAQ 13235554 - 13% - sucre n.c.

Située à une vingtaine de km au nord de Valence et tout près de Tain-l’Hermitage, l’appellation Crozes-Hermitage donne des vins habituellement plus mûrs et plus riches qu’à St-Jospeh. La maison Delas qui a fêté son 180e anniversaire en 2015, fait aujourd’hui partie du giron Deutz en  Champagne depuis 1977, lui-même faisant partie du groupe champenois Louis Roederer. Cette cuvée est issue de l’assemblage de raisins provenant du Domaine des Grands Chemins. Le 2014 a donné un vin à la fois sérieux et délicieux. Vinifié en cuves de béton ouvertes puis élevé en cuve inox et l’autre en fûts bourguignons, il en ressort un vin à la robe violacée et aux reflets pourpres. Un nez aguicheur par son boisé élégant qui accentue le caractère poivré et fumé de la syrah. On sent une matière assez serrée, un grain de tanin fin et encore juvénile. L’ensemble reste gourmand, de bonne richesse avec une finale soutenue. Donnez-lui 3 à 5 ans de repos, le vin devrait gagner en nuance et en souplesse ou alors donnez-lui un petit coup de carafe (30-60 minutes) et servez-le avec des viandes relevées (gibier, agneau).

*** ½ $$$ ½