/news/currentevents
Navigation

Un blogueur porte plainte contre Rambo Gauthier pour intimidation

La présumée victime Jo Clé dit ne plus dormir et avoir peur pour sa sécurité

Bernard Gauthier fait l’objet d’une plainte à la police pour harcèlement.
Photo Émy-Jane Déry Bernard Gauthier fait l’objet d’une plainte à la police pour harcèlement.

Coup d'oeil sur cet article

SEPT-ÎLES | Une plainte pour intimidation visant Bernard «Rambo» Gauthier a été déposée à la police par un blogueur montréalais qui se dit victime du représentant syndical de la FTQ-Construction et candidat aux prochaines élections provinciales.

Le menuisier et blogueur de Montréal connu sous le nom de Jo Clé a déposé, mardi, une plainte pour intimidation visant Bernard Gauthier et deux autres individus, de qui il prétend avoir été victime principalement par l’entremise des réseaux sociaux.

Jo Clé<br>
<i>Plaignant</i>
Photo Facebook
Jo Clé
Plaignant

Jo Clé accuse Bernard Gauthier d’avoir incité des internautes à la haine à travers une dizaine de publications faites à son sujet dans la dernière année.

Rambo Gauthier l’a notamment qualifié «d’individu mal médicamenté» et de «handicapé mentalement».

Bernard Gauthier fait l’objet d’une plainte à la police pour harcèlement.
Capture d'écran

Le syndicaliste de la Côte-Nord, Bernard Gauthier, s’est officiellement lancé en politique provinciale en décembre.

«J’ai besoin de savoir qui m’a écrit pour m’informer qu’il avait eu maille à partir avec Jo-Clé! je viens de recevoir en privé quelque chose qui va probablement nous en débarrasser pour UN bon bout! (SIC)», écrivait M. Gauthier dans une publication, au lendemain de la conférence de presse le révélant comme porte-parole du parti Citoyen au Pouvoir.

Bernard Gauthier fait l’objet d’une plainte à la police pour harcèlement.
Capture d'écran

Positions opposées

De son côté, Jo Clé est suivi par plus de 36 000 personnes sur sa page Facebook, où il commente l’industrie de la construction. Il y a environ un an, il a publié une vidéo pour dénoncer les règles de la Commission de la construction du Québec (CCQ) visant à favoriser l’embauche de travailleurs locaux sur les chantiers de construction. Elle dépasse à ce jour les 859 000 vues.

À l’inverse, Bernard Gauthier milite depuis longtemps pour que les travailleurs nord-côtiers aient accès prioritairement aux emplois sur les chantiers de construction de leur région. Déjà à l’époque, Jo Clé avait soutenu publiquement avoir été victime d’intimidation de la part du représentant syndical, à la suite de la publication de cette vidéo.

Bernard Gauthier fait l’objet d’une plainte à la police pour harcèlement.
Capture d'écran

« Je ne dors plus »

La relation entre les deux serait loin de s’être améliorée, selon ce qu’avance Jo Clé.

«Je ne dors plus, je prends des pilules pour dormir, j’ai peur pour ma sécurité, c’est inquiétant», a dit le blogueur, qui affirme être en arrêt de travail depuis maintenant deux semaines, en raison de l’ampleur qu’aurait prise la situation.

À la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, on confirme qu’un dossier a été ouvert le 18 avril par une personne se disant victime d’intimidation de la part de plusieurs individus. Les autorités policières refusent de dire si Bernard Gauthier est cité.

Le week-end dernier, le représentant syndical a pourtant invité les membres de sa page Facebook «à ne pas intimider Jo-Clé ou à l’envoyer ch*er* (SIC)» avant de commenter les propos du blogueur dans la même publication.

Joint au téléphone, Bernard Gauthier a refusé de commenter la situation.