/news/politics
Navigation

Sainte-Anne-des-Monts: l’opposition à la chloration de l’eau de source

Eau potable
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ANNE-DES-MONTS – Les résidents de Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie, pourraient boire de l'eau traitée au chlore à partir de l'automne. Le maire compte sur une subvention de 500 000 $ pour payer le traitement au chlore gazeux et ainsi mettre fin à un long avis d'ébullition en vigueur depuis plusieurs mois.

Une partie de la population s’y oppose toutefois. Comme plusieurs de ses concitoyens, Nathalie Rheault défie l'avis d'ébullition en place depuis environ huit mois à Sainte-Anne-des-Monts.

«Qu’il y ait une détection de bactéries ou pas, ils sont obligés de faire des tests régulièrement. On a accès aux résultats des tests de l’état de l’eau potable à Sainte-Anne-des-Monts. En ce moment, l’eau est conforme», a-t-elle dit.

L'an dernier, les analyses ont démontré à deux reprises la présence de bactéries dangereuses. Rien à signaler depuis août 2016.

«31 août: deuxième épisode où on a retrouvé une bactérie entérocoque, ce qui fait en sorte que l’avis d’ébullition était de retour. Et c’est pourquoi le ministère de l’Environnement ne veut pas lever l’avis de bouillir», a expliqué le maire Simon Deschênes.

Le ministère de l'Environnement a imposé deux choix à la Ville: maintenir l'avis d'ébullition ou traiter l'eau de la nappe phréatique.

«On n’en veut pas du chlore! Maintenant, l’étude tant attendue est sortie depuis deux semaines. L’une des solutions envisagées à l’intérieur est de mettre du chlore», a ajouté M. Deschênes.

Des impacts concrets

La microbrasserie locale, Le Malbord, a investi dans un système de traitement de l'eau pour laver les équipements et devra de nouveau payer pour retirer le chlore de l'eau avant automne pour la fabrication de la bière.

«La qualité des produits qu’on produit ici, c’est la priorité. C’est un mal nécessaire», a soutenu le copropriétaire de cette PME, Félix Labrecque.

Pourquoi investir 500 000 $ dans la chloration de l'eau quand l'eau n'est contaminée que quelques fois par année? «C’est une bonne question à poser au ministère de l’Environnement et au gouvernement! Ce n’est pas moi qui fais les règles du jeu», a ajouté le maire.

Le bureau local du ministère n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de TVA Nouvelles.

Mettre du chlore ou non dans l'eau de Sainte-Anne-des-Monts? Si la question divise la population, le ministère de l'Environnement a tranché. L'eau sera chlorée au plus tôt à l'automne prochain.