/slsj
Navigation

Richard-Yves Chassé redevient chasseur

M. Richard-Yves Chassé
Photo d’archives, Agence QMI M. Richard-Yves Chassé

Coup d'oeil sur cet article

Acquitté en 2016 de cinq chefs liés à l’abattage du chien de son voisin à Saint-Honoré, Richard-Yves Chassé peut se remettre à la chasse.

Le juge Richard Daoust de la Cour du Québec a ordonné, mercredi, au contrôleur des armes à feu de remettre tous les droits acquis par Chassé avant la saisie de ses six armes en novembre 2013.

Bien qu’acquitté de tous les chefs par le tribunal en septembre 2016, M. Chassé se butait au refus du contrôleur de lui remettre un revolver de calibre .38, une arme devenue prohibée avec le temps, mais que peuvent conserver ceux qui l’ont acquise avant 1998 avec un statut de collectionneur.

M. Chassé a refait le parcours exigé des nouveaux demandeurs d’armes à feu à partir du début, avec tous les cours exigés par les différentes instances fédérale et provinciale.

La procureure chef adjointe de la région, Me Claudine Roy, a facilité les démarches en ne s’opposant pas à la restitution de ses droits.