/sports/others
Navigation

Ski de fond gratuit pour les jeunes

Alex Harvey s’associe au Grand Défi Pierre Lavoie

Alex Harvey s’associe au Grand Défi Pierre Lavoie dans le but d’inciter les jeunes du primaire à faire du ski de fond gratuitement l’hiver prochain.
Photo d'archives Didier Debusschère Alex Harvey s’associe au Grand Défi Pierre Lavoie dans le but d’inciter les jeunes du primaire à faire du ski de fond gratuitement l’hiver prochain.

Coup d'oeil sur cet article

La Fondation du Grand Défi Pierre Lavoie s’associe au fondeur et champion du monde Alex Harvey dans le but d’inciter les jeunes du primaire à faire du ski de fond gratuitement l’hiver prochain, dans différents centres de la région.

Les jeunes n’auront plus de raison de ne pas sortir jouer dehors l’hiver prochain, alors que l’initiative, qui pourrait s’appeler «Grand Défi Alex Harvey», se mettra en branle dès les premières neiges.

La fondation de Pierre Lavoie investira près de 100 000 $ pour faire l’acquisition de centaines de paires de skis, qui seront disponibles pour les jeunes de moins de 12 ans. «L’information sera bientôt envoyée aux commissions scolaires», affirme M. Lavoie, tout en précisant que le programme se fera aussi en collaboration avec des stations de ski de la région. Jusqu’à maintenant, deux centres ont levé la main, soit le Mont-Sainte-Anne et la station touristique Duchesnay.

Faire bouger les jeunes en hiver

L’objectif est de faire bouger les jeunes en hiver. «Le but c’est d’inculquer des changements dans le mode de vie, pour les inciter à bouger 12 mois par année. On voit les statistiques qui montrent que les jeunes sont de moins en moins en forme et le taux d’obésité qui augmente aussi chaque année», indique pour sa part Alex Harvey, qui pourrait faire une tournée des écoles avant son départ pour l’entrainement en Europe, en novembre. «Quand on vieillit, on se rend compte qu’on peut utiliser notre image pour une autre cause que la nôtre», ajoute-t-il.

Selon M. Lavoie, qui est aussi passionné de ski de fond, il s’agit d’un sport facile d’accès, qui permettrait aux jeunes de garder la forme. «Tu n’as pas besoin d’un gros encadrement pour faire du ski de fond et il y a beaucoup de centres au Québec et si tout le monde met l’épaule à la roue, nous allons avoir plein de jeunes qui bougent l’hiver à partir de nos infrastructures, qui les trois quarts du temps, sont payées par nos impôts!» lance-t-il.

Remplacer un cours d’éducation physique

Le programme de ski de fond chez les jeunes pourrait ainsi remplacer un cours d’éducation physique ou devenir une activité parascolaire chez les écoles participantes. «On veut que les jeunes prennent goût au ski et qu’ensuite, ils y retournent la fin de semaine avec leurs parents et là, ce serait encore gratuit pour eux», précise M. Lavoie.

Imiter Saguenay

C’est devant le vif succès qu’a rapporté le programme déjà existant à Saguenay, que M. Lavoie a voulu l’exporter dans la Capitale-Nationale. En 2013, sa Fondation avait investi 25 000 $ pour des équipements de ski de fond, qui attirent maintenant près de 2500 élèves par année au parc de la Rivière du Moulin. Selon la ville de Saguenay, des groupes scolaires sont présents tous les jours, de la mi-janvier à la mi-mars.