/news/health
Navigation

Tarification des stationnements de CHSLD: Barrette ne craint pas l'isolement des aînés

Gaetan Barrette
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Alors que des familles s’inquiètent d'une tarification prochaine des stationnements dans les CHSLD, le ministre de la Santé Gaétan Barrette assure que cette nouvelle mesure n’accentuera pas l'isolement des personnes âgées.

Dès le 15 mai, des proches de personnes en CHSLD devront payer jusqu’à 145 $ par année pour leur rendre visite, alors que c'était auparavant gratuit.

Il s’agit d’une directive du ministère de la Santé. Les CIUSSS et les CISSS sont obligés de financer les coûts des stationnements.

Hier, des familles se sont plaintes à TVA Nouvelles.

Questionné lors d’une mêlée de presse jeudi matin, Gaétan Barrette a affirmé ne pas craindre l’augmentation de l’isolement des aînés en CHSLD en raison de cette mesure.

«Je pense que non», a affirmé le ministre, indiquant que «l’isolement existe déjà».

Il reconnaît néanmoins que les personnes âgées en CHSLD ont besoin de visites.

«Vous savez, les personnes âgées en CHSLD, la chose qui leur fait le plus de bien, c’est une courte visite, même quand la personne est en perte cognitive. Mais je ne peux pas contrôler la vie de tout un chacun», a expliqué le ministre.

Lors de la période de questions à l’Assemblée nationale, le député caquiste de Lévis, François Paradis, a demandé au ministre de «repenser cette taxe de stationnement» afin de protéger les familles et les visiteurs qui n’ont pas tous les moyens de payer.

«Avant, c’était gratuit, maintenant on ajoute une facture [...] Les familles ne comprennent pas, les familles n’ont pas les moyens. Cent quarante-cinq dollars par année, ça peut devenir un frein», a pesté M. Paradis.

Le ministre, de son côté, a répliqué qu’il ne s’agissait pas d’une décision gouvernementale. «Cette décision revient à l’autorité qui doit gérer ses stationnements», a indiqué le ministre Barrette.