/weekend
Navigation

50 ans de souvenirs au Patriote

Robert Charlebois  Robert Charlebois
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Cinq décennies après y avoir ­interprété ensemble, pour la première fois, la mythique chanson Lindberg, Robert Charlebois et Louise Forestier seront à nouveau réunis sur la scène du Théâtre Le Patriote. Les deux chanteurs participeront cette ­semaine au 50e anniversaire de ­l’établissement de Ste-Agathe.

Robert Charlebois se souvient de cette première interprétation de Lindberg, alors que le Théâtre Le Patriote avait ­pignon sur rue à Montréal. Dès que leurs deux voix se sont unies sur la scène, le chanteur savait qu’il s’agissait d’un ­moment très spécial qui allait devenir le prélude de l’aventure L’Osstidcho.

«La moitié des gens ont quitté la salle parce qu’ils haïssaient ça et qu’ils n’y comprenaient rien, tandis que l’autre moitié criait au génie. On sentait qu’on avait quelque chose de fort. Après tout, il n’y a rien de plus terrible que l’indifférence», explique-t-il.

Évidemment, les deux chanteurs ­revisiteront cette grande chanson durant la soirée de jeudi. Ils n’ont «pas le choix», avance en riant Robert Charlebois.

«Les gens ne nous le pardonneraient jamais si on ne la chantait pas!», s’esclaffe-t-il.

Retour aux sources

Pour Louise Forestier, son retour sur la scène du Théâtre Le Patriote la ramènera aux débuts de sa carrière. En effet, c’est sur cette scène que la chanteuse s’est fait connaître au milieu des années 1960. Elle a passé toute une année à s’y produire en alternance avec Claude Dubois, côtoyant les Renée Claude et autres Monique ­Leyrac, grandes stars de l’époque.

«Ça a été une école formidable», se ­souvient-elle.

De nombreux invités

Bien entendu, la tâche de célébrer le 50e anniversaire du Théâtre Le Patriote ne repose pas entièrement sur eux deux. ­Robert Charlebois et Louise Forestier partageront la scène avec des artistes de différents acabits et générations, dont Gilles Vigneault, Jean-Pierre Ferland, Ariane Moffatt, Yann Perreau et Lise Dion.

Parfois en solo, en duo, ou encore en groupe, ces invités feront revivre cinq ­­­décennies de souvenirs en chanson, humour et autres arts de la scène.

Des monuments de la culture québécoise comme Yvon Deschamps et Clémence DesRochers so­­­nt attendus à titre de spectateurs et «tout peut arriver», avance Robert Charlebois, promettant quelques surprises au cours de la soirée.

«Ce ne sera pas un spectacle trop léché et à la structure trop rigide», acquiesce son fils Jérôme Charlebois, qui assurera la mise en scène de la soirée.


Le spectacle soulignant les 50 ans du Théâtre Le Patriote de Ste-Agathe aura lieu jeudi soir.