/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nos auteurs

DM spindoctors-01DM spindoctors-01

L’heure est à la solidarité

L’heure est à la solidarité

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement libéral, avec l’appui unanime des autres partis, a décidé ce mardi de suspendre les travaux à l’Assemblée nationale. Bravo, c’était la chose à faire.  

L’objectif est de permettre aux députés des régions touchées par les inondations, et elles sont nombreuses, d’être sur le terrain avec leurs citoyens. Message aux élus: ce n’est pas une journée de congé. Profitez-en pour mettre vos bottes de caoutchouc et simplement écouter ce que les gens auront à vous dire. Ce n’est pas le moment des grandes promesses et des discours-fleuves. Quand l’eau se sera retirée, vous aurez le devoir d’être les porte-voix de vos citoyens auprès du gouvernement et de la machine administrative.

Je commence à voir poindre plusieurs questions sur les Facebook et Twitter de ce monde. Ma collègue Myriam Ségal, du FM93, en a fait une belle compilation sur sa page Facebook.

·         A-t-on appelé l’armée assez tôt?

·         Qui paiera pour la mobilisation des forces?

·         Les barrages ont-ils été bien gérés?

·         Les développements domiciliaires rendent-ils inondables des zones qui ne l’étaient pas?

·         Les sacs de sable ont-ils été distribués trop tard?

·         Les autorités municipales et gouvernementales ont-elles bien réagi?

Je suis d’accord avec Myriam Ségal: «Ce n’est pas le moment de répondre à ces questions; c’est l’heure de l’entraide et du soutien.» Nous aurons amplement le temps de faire un bilan et d’améliorer ce qui peut l’être. Pour l’heure, pensons à ceux qui sont éprouvés et soyons solidaires.

J’aime ce que je vois

Lorsque survient une situation de crise, je souhaite voir la classe politique se donner la main. Au diable la partisanerie. Travaillons ensemble pour le bien commun. J’aime voir le premier ministre Couillard sur le terrain avec ses ministres. Je suis heureux quand le député de Matane, Pascal Bérubé (PQ), félicite Martin Coiteux (PLQ) après une intervention jugée positive et je suis ravi quand le chef de la deuxième opposition, François Legault (CAQ), est en pleine séance de travail avec monsieur Couillard.

Nous, les Québécois, on aime ça, se chicaner. On est partisans à nos heures. On est rouges, on est bleus, on est canadiens et on est (était) nordiques. Mais ce que j’apprécie, de notre nation, c’est que, quand on mange un coup dur, on est capables de se serrer les coudes et s’entraider. Bon courage à tous les sinistrés, on pense à vous.