/news/currentevents
Navigation

Il redonne à une station de ski qu’il a poursuivie

Mont Adstock reçoit une partie de l’indemnité

Mont Adstock
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un médecin de Thetford Mines a décidé de remettre à la station de ski Mont Adstock une partie du montant qu’il a obtenu de la station de sports d’hiver après une vilaine chute.

Le 27 décembre 2012, Louis Pomerleau a chuté sur un tapis mal fixé au sol et s’est infligé trois fractures à une jambe.

Il a été en arrêt de travail pendant trois mois.

Il a poursuivi la station de ski devant la cour supérieure. Il réclamait au départ 191 000 $.

En décembre dernier, la juge France Bergeron lui a accordé un montant de 34 535 $ et a condamné la station de ski à payer les frais de justice.

La juge avait conclu qu’il s’agissait d’une responsabilité partagée, car M. Pomerleau marchait d’un pas rapide, sans trop regarder, et il avait ses bottes de ski détachées.

Situation financière précaire

La station de ski ne roule pas sur l’or et elle est soutenue financièrement par la Municipalité d’Adstock à la hauteur de 35 000 $ par année, par la MRC des Appalaches pour 75 000 $ et par la Ville de Thetford Mines avec 40 000 $.

C’est le maire d’Adstock, Pascal Binet qui a fait avec succès des démarches auprès du médecin Louis Pomerleau, de Thetford Mines, après que ce dernier eu obtenu gain de cause devant le tribunal.
Photo courtoisie
C’est le maire d’Adstock, Pascal Binet qui a fait avec succès des démarches auprès du médecin Louis Pomerleau, de Thetford Mines, après que ce dernier eu obtenu gain de cause devant le tribunal.

Le maire d’Adstock, Pascal Binet, trouvait injuste de placer la station de ski dans une situation financière fragile.

Il a alors contacté le Dr Pomerleau pour lui faire part de la situation financière de la montagne et qu’une campagne de collecte de fonds s’organisait.

Le médecin a décidé de couvrir tous les frais judiciaires de sa poursuite, mais préfère garder la somme confidentielle.

Le maire soulagé

Le maire Binet est très fier de son coup, d’autant plus qu’il tient mordicus au maintien de la station de ski dans sa municipalité.

Le président de la Coopérative récréotouristique d’Adstock, François Lessard, mentionne que «cette affaire a pris des proportions que personne n’a souhaité et je trouve regrettables les commentaires suscités par cette poursuite. Je salue le geste posé par monsieur Pomerleau et je le remercie au nom de tous les skieurs et skieuses de la région.»