/sports/hockey
Navigation

Des visages connus pour Jon Cooper

Des visages connus pour Jon Cooper
Photo d'archives, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

En affrontant la Russie en demi-finale du Championnat du monde de hockey samedi, l’entraîneur-chef de l’équipe canadienne Jon Cooper retrouve deux joueurs importants du Lightning de Tampa Bay: Nikita Kucherov et Andrei Vasilevskiy.

Cette confrontation, prévue en Allemagne, devient d’autant plus intéressante quand on rappelle certains propos émis par Kucherov au terme de la dernière campagne de la Ligue nationale de hockey.

«Les partenaires changeaient au rythme d’un kaléidoscope, avait notamment blâmé Kucherov, en traçant le bilan de la saison du Lightning. C’était très difficile de s’habituer à ça.»

Vasilevskiy, qui est devenu le gardien numéro un de la formation de Tampa Bay, appuyait lui-même les propos de Kucherov.

«Personne n’aime entendre la vérité», avait-il suggéré.

Dans le camp canadien, Cooper aura évidemment le loisir de jouer avec ses trios comme il le désire. Peu importe les combinaisons, il faudra trouver une façon de tromper la vigilance de Vasilevskiy, lequel a réalisé un jeu blanc de 3-0 contre la République tchèque lors des quarts.

Marquer des buts

De son côté, le Canada a tout juste vaincu l’Allemagne, par le pointage de 2-1, jeudi.

«Nous avons bien joué, avait toutefois commenté l’attaquant canadien Wayne Simmonds, au terme de la partie. S’il y a quelque chose qu’on doit faire différemment, c’est de placer plus de rondelles dans le fond du filet. Nous avons respecté le plan et nous avons joué un fort match pendant 60 minutes. Nous avons simplement besoin de marquer plus de buts.»

Dans l’autre demi-finale, également prévue en sol allemand, la Finlande et la Suède s’affronteront dans un duel scandinave.