/sports/soccer/impact
Navigation

Les joueurs de l'Impact doivent se relever face aux Timbers de Portland

SPO-PRATIQUE DE L'IMPACT DE MONTRÉAL
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Dans leur préparation de cette semaine, les joueurs de l’Impact ont cherché une façon d’amorcer leurs matchs en même temps que leurs adversaires.

Coup d'oeil sur cet article

Les joueurs de l’Impact ont attendu une semaine pour faire oublier leur défaite de 3 à 2 contre le Crew de Columbus. Ils doivent maintenant répondre présents face aux Timbers de Portland, un adversaire pas très commode.

«Après la défaite, on doit se relever et montrer un match plus complet», a lancé le capitaine, Patrice Bernier.

Chris Duvall estime de son côté que l’équipe doit profiter de la visite de la 4e équipe de l’Association Ouest pour faire un énoncé sérieux. C’est d’autant plus important que l’équipe a perdu ses deux derniers matchs au Stade Saputo.

«Nous avons une chance de lancer un message parce que Portland est une bonne équipe, l’une des meilleures dans l’Ouest.

«Les battre à domicile serait très gros pour nous afin de prendre du rythme.»

Plein fouet

La recette pour connaître du succès, outre mieux jouer défensivement, ce n’est pas bien sorcier. Il faut amorcer la rencontre en même temps que l’autre équipe, soutient Bernier.

«Il faut attaquer le match de plein fouet et essayer d’en contrôler l’issue dès le départ plutôt que d’être l’équipe qui réagit.

«Il faut se relever. Je regarde Philadelphie, deux ou trois victoires et ils sont sur une belle lancée.»

Duvall a ajouté qu’il ne fallait pas trop retenir la dernière prestation de l’équipe.

«En tant qu’athlètes, nous devons avoir la mémoire courte. Nous devons reconnaître nos erreurs et faire des corrections, mais il ne faut pas s’apitoyer sur un mauvais résultat.»

Modifications

Bonne nouvelle, Marco Donadel sera de retour à son poste comme milieu défensif.

Autre bonne nouvelle, Mauro Biello devrait opter pour un 4-3-3, qui met plus en valeur son nouveau joueur désigné, Blerim Dzemaili.

Mauvaise nouvelle toutefois, Ignacio Piatti, qui a sauté des séances d’entraînement cette semaine, demeure un cas douteux.

Il n’est pas impossible qu’on voie Ballou Tabla sur la gauche alors que Dominic Oduro se trouvera à droite et qu’Anthony Jackson-Hamel devrait finalement obtenir un premier départ.

Libérer Dzemaili

Afin de mettre tout le talent de Blerim Dzemaili en vitrine, Chris Duvall estime qu’il faut tout simplement lui donner le ballon.

«Nous devons surtout nous assurer que Blerim aura le ballon parce qu’il est à l’aise avec.»

Après une semaine à s’entraîner à ses côtés, Patrice Bernier est en train de développer une bonne complicité avec le Suisse.

«Blerim veut le ballon et c’est quelqu’un avec qui on peut faire des combinaisons. On a des similitudes et on a trouvé les espaces à l’entraînement.»

Biello croit aussi que le temps va vite faire son œuvre.

«Les autres vont trouver ses habitudes et avec ça, on va devenir une équipe plus dangereuse en possession du ballon.»

Mieux défendre

Autre élément non négligeable, l’Impact se doit d’être plus prudent défensivement.

«Cette semaine, nous avons mis l’accent sur l’importance de ne pas nous exposer lorsque nous attaquons et Portland va nous faire mal si nous leur en donnons l’occasion», a analysé Duvall

«Nous devons surtout nous concentrer à défendre quand nous attaquons. Trop souvent, nous envoyons trop de joueurs devant et nous sommes exposés.»

Brèves

Jackson-Hamel

Une situation bien différente

Pour Anthony Jackson-Hamel, la situation est bien différente selon qu’il amorce une rencontre ou qu’il entre avec 15 ou 20 minutes à jouer.

«C’est différent de gérer un match au complet à comparer à une entrée pour 15-20 minutes.

«Quand tu arrives en fin de match, c’est pour amener beaucoup d’énergie, c’est un effort intense, mais moins long.»

«Quand tu es partant, il faut gérer un peu plus l’énergie et les courses. Il faut gagner en puissance pour marquer à la fin ou pendant le match.»

 

Médaille

Bernier honoré avant le match

Patrice Bernier sera honoré avant le match. La ministre de l’Immigration, de la diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, lui remettra la médaille de l’Assemblée nationale pour sa participation à la campagne vivre-ensemble et pour sa contribution à la société québécoise

«C’est très touchant, c’est un bel honneur de voir que je suis remarqué pour ce que je fais sur et en dehors du terrain.

«Je vais me concentrer sur le match, peut-être que je vais en profiter, surtout si on gagne.»