/news/currentevents
Navigation

Marilyne Potvin condamnée à quatre ans et demi de détention pour fraude

Marilyne Potvin a plaidé coupable, vendredi, à l’ensemble des accusations de fraude qui pesaient sur elle, et elle a été condamnée à une peine de quatre ans et demi de détention ainsi qu’à une ordonnance de remboursement de 1.5M$.
Photo d'archives, Agence QMI Marilyne Potvin a plaidé coupable, vendredi, à l’ensemble des accusations de fraude qui pesaient sur elle, et elle a été condamnée à une peine de quatre ans et demi de détention ainsi qu’à une ordonnance de remboursement de 1.5M$.

Coup d'oeil sur cet article

Marilyne Potvin a plaidé coupable, vendredi, à l’ensemble des accusations de fraude qui pesaient sur elle, et elle a été condamnée à une peine de quatre ans et demi de détention ainsi qu’à une ordonnance de remboursement de 1.5M$.


À la fin du mois d’avril, les policiers de la Sûreté du Québec avaient procédé à l’arrestation de la lévisienne de 31 ans après que l’équipe du Service des Enquêtes sur l’Intégrité de l’Économie (SEIE) ait reçu de nouvelles informations.

Accusée d’une fraude totalisant 211 000$, Potvin avait alors annoncé qu’elle désirait régler l’ensemble de ses dossiers, puisqu’elle était aussi accusée de fraudes commises entre le 1er janvier 2010 et le 29 septembre 2013.

Cette fraude s'était faite à l’égard de personnes à qui elle avait demandé d’investir dans des entreprises d’importation de produits cosmétiques pour peaux foncées, et elle s’élevait à 1.2M$.

Au total, la femme a reconnu sa culpabilité à vingt-quatre accusations de fraudes commises à l’égard de trente-deux personnes.

Comme c’est de façon commune que le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Juan Manzano et l’avocat de défense Me Luc Picard, ont fait la suggestion d’emprisonnement de quatre ans et demi, le juge s’est rallié à leur demande.

Il a toutefois voulu savoir si l’accusée avait quelques choses à dire avant de rendre sa sentence, et c’est devant quelques unes de ses victimes que Potvin a prit la parole.

« Je suis sincèrement désolée... Malgré tout, ces personnes-là (les victimes), je les aimaient beaucoup... et mon intention n’était pas de les frauder, pas du tout», a-t-elle dit difficilement.