/news/health
Navigation

On manque de patients au CHUL

Fait inhabituel, l’achalandage a diminué, confirme la direction

Ce n’est pas la cohue au CHUL, ces temps-ci, tant et si bien que plusieurs lits restent résolument vides, faute de patients.
Photo Stevens LeBlanc Ce n’est pas la cohue au CHUL, ces temps-ci, tant et si bien que plusieurs lits restent résolument vides, faute de patients.

Coup d'oeil sur cet article

Il n’est pas rare que les hôpitaux affichent complet ou débordent littéralement, mais voilà que le CHUL, à Québec, est en manque de patients par les temps qui courent.

Jeudi matin, une quarantaine de lits de chirurgie et de médecine étaient inoccupés, a appris Le Journal. «L’achalandage a diminué un peu au CHUL. Le taux d’occupation, autour de 80 %, est plus bas que la normale en ce moment», confirme la porte-parole du CHU de Québec, Geneviève Dupuis.

Cette dernière assure qu’il n’y a pas eu de mesures visant à ralentir les activités au bloc opératoire. L’établissement n’a pas non plus devancé les fermetures estivales, précise-t-elle.

Outre le Centre mère-enfant, le CHUL a une capacité de 202 lits adultes. Au début de mai, 620 personnes étaient en attente d’une chirurgie avec hospitalisation au CHUL, dont 81 depuis six mois et plus, montre le plus récent relevé du ministère de la Santé.

Taux fluctuants

«Dans nos cinq hôpitaux, les taux d’occupation fluctuent d’une journée à l’autre et même d’une heure à l’autre. Le CHUL a toujours eu un taux un peu plus bas. On va démarrer le listage des différents taux d’occupation de nos hôpitaux afin d’avoir un meilleur équilibre. Une réflexion est amorcée avec les cliniciens en vue d’une répartition différente des activités entre les hôpitaux ou à l’intérieur d’un même hôpital», explique Mme Dupuis.

Le taux d’occupation idéal oscille entre 88 % et 90 %, selon elle, de façon à avoir une marge de manœuvre pour les urgences. «Il n’y a pas non plus de surcapacité dans nos urgences, cette semaine, contrairement à la semaine dernière», mentionne Mme Dupuis.

Nouvel indicateur

Le CHU de Québec a mis en place depuis un mois et demi un nouvel indicateur sur l’attente des patients ambulatoires à l’urgence. «Actuellement, l’attente moyenne en ambulatoire se situe à 2,4 heures dans nos cinq urgences pour voir un médecin. C’est un bon temps. Les plus longs délais sont de trois heures et les plus courts de 1,8 heure, au CHUL», souligne Mme Dupuis.

Taux d’occupation au CHU de Québec - 17 mai 2017

  • CHUL: 80 %
  • Saint-Sacrement: 87 %
  • Hôtel-Dieu de Québec: 87 %
  • Saint-François-d’Assise: 90 %
  • Enfant-Jésus: 94 %