/news/provincial
Navigation

Pont de Québec: la peinture avant l’illumination, dit Régis Labeaume

Le pont de Québec.
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Le pont de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

«Nous autres, on va commencer par le peinturer (le pont de Québec) avant de l’illuminer.» C’est ainsi que le maire Labeaume a réagi vendredi à l’illumination, plus tôt cette semaine, du pont Jacques-Cartier à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal.

Les belles images venues de la métropole contrastaient avec l’état du très rouillé pont de Québec. «Si on avait 40 millions $, on pourrait les mettre sur le nôtre, mais on ne fera pas ça [...] Il y a une différence entre 40 millions $ (le coût du projet montréalais sur 10 ans) et 400 millions $ (coût de la peinture du pont de Québec)», a soutenu le maire.

Aucune jalousie

Chose certaine, Régis Labeaume jure qu’il ne nourrit aucune jalousie vis-à-vis de Montréal dans ce dossier. «Je suis content pour Montréal [...]. En 2008 (à l’occasion du 400e de Québec), les gens ont été pas mal fiers. On n’a rien à envier à personne. Ça a bien été», a-t-il fait remarquer.

Le maire est cependant demeuré fort mystérieux lorsqu’il a été interrogé sur l’avancement du dossier de la peinture du pont de Québec. «Il y a des gens qui travaillent fort», a-t-il répété à cinq reprises.