/news/politics
Navigation

Sylvain Légaré songe à un retour avec Équipe Labeaume

Sylvain Légaré
Photo d'archives Sylvain Légaré

Coup d'oeil sur cet article

Sylvain Légaré songe à rentrer au bercail d'Équipe Labeaume et en a déjà discuté avec le maire. Ses problèmes avec la SCHL réglés, jure-t-il, il réfléchit et rendra sa décision sous peu.

Le conseiller de Val-Bélair aimerait bien se représenter sous la bannière de son ancien parti, Équipe Labeaume. «C’est quelque chose que j’envisage», a-t-il commenté vendredi en réponse aux questions du Journal sur son avenir politique.

Il a maintenant deux possibilités sur la table, dit-il. «Indépendant, c’est une option. L’autre, c’est de revenir avec le maire. On est en train de regarder tout ça.»

«Le meilleur soldat»

Cela étant dit, il ne veut pas s’opposer à l’équipe de Régis Labeaume. «Je ne me battrai jamais contre le maire, c’est impossible. Je suis le meilleur soldat de la planète. C’est impossible que je fasse ça.»

Cela rétrécit donc les possibilités, à moins que l’équipe au pouvoir choisisse, comme elle l’a fait avec l’indépendant Yvon Bussières, de ne pas lui opposer d’adversaire.

Questionné sur ses intentions, le maire de Québec s’est fait peu bavard. «Attendez. Vous êtes trop pressé. Ça achève, là», a-t-il lâché en mêlée de presse, vendredi.

Sylvain Légaré affirme avoir rencontré M. Labeaume à ce sujet récemment. «On a jasé et c’était plaisant.» Le litige avec la SCHL n’embêtait pas le maire, dit-il. «Il s’en foutait pas mal.»

Litige

Sylvain Légaré avait choisi de siéger comme indépendant en décembre 2014 pour éviter que ses ennuis avec la société hypothécaire n’éclaboussent son équipe. L’instance avait alors enregistré des hypothèques légales sur trois de ses propriétés afin de s’assurer qu’il rembourserait une dette de 300 000 $ qu’il avait contractée à la suite de la vente à perte de deux condos.

Il reste toujours une hypothèque légale sur une de ses propriétés, explique-t-il, mais en janvier, il s’est entendu avec la SCHL sur les modalités de remboursement de sa dette.

Ces soucis sont derrière lui et ne seraient selon lui pas un obstacle à un retour au sein de l’équipe du maire.

M. Légaré indique qu’il rendra sa décision sous peu. En attendant, il consulte beaucoup de gens, cherche à savoir si son équipe de campagne a toujours le goût de s’investir dans l’aventure. «Je prends le temps. Je ne suis pas pressé.»

- Avec la collaboration de Taïeb Moalla