/opinion/blogs
Navigation

Une découverte africaine et c'est du bon

Une découverte africaine et c'est du bon

Coup d'oeil sur cet article


La maison d’édition Plon vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc, avec une série au titre prometteur : Sang neuf. Vous comprendrez comme moi que le domaine du roman policier est une fois de plus dans la mire des chasseurs de nouveaux talents. Pour ouvrir ce nouveau chapitre, nous vous proposons un voyage au Gabon et plus particulièrement à Libreville, avec un auteur que nous qualifierons de prometteur. Si le bandeau indique «  le James Ellroy du polar africain   », à prendre avec des pincettes, nous en conviendrons que la matière est là, avec sa dose de suspense et de réflexions géopolitiques sur cette Afrique qui est toujours mal partie (merci Mr René Dumont).

 

Entre les casinos, la drogue et la pauvreté
Comme nous vous l’indiquions, le jeune auteur Janis Otsiemi, publié naguère chez Jigal connait bien les ficelles du métier. Après lecture, il y a une parenté évidente non pas avec James Ellroy, mais bien avec Dashiell Hammett et son livre fondateur Moisson Rouge (Série Nore). Jean-Marc Ossayou est lieutenant de police dans la brigade de la Sûreté Urbaine. Après un tragique évènement qui lui a enlevé sa mère et sa sœur, il s’est juré de traquer le chauffard, protégé par les hautes sphères de la société. Appliquant une justice pour le moins expéditive, nous songeons au film La nuit des juges, il croise au hasard d’une soirée une jeune femme. Svetlana qui travaille au Casino, propriété d’une famille corse qui est aussi très active dans le trafic de la cocaïne, disparait du jour au lendemain. Par un curieux hasard qui fleure le mysticisme, cette jeune dame aurait été assassinée deux ans auparavant. Avec rigueur et application, Janis Otsiemi développe une intrigue bien construite qui nous sort un peu de nos repères.

À travers ce premier opus, il décrit avec une infinie richesse et parfois tristesse, le quotidien des habitants de Libreville, le fossé qui existe entre riches et pauvres et pis encore, la corruption qui gangrène la société à tous les étages. Une belle surprise avec un lexique des expressions courantes et, quelques idées musicales.