/sacchips
Navigation

Voici en images l'ouverture du mystérieux club La Voûte

Voici en images l'ouverture du mystérieux club La Voûte
Jordan Dupuis-Sylvain Granier

Coup d'oeil sur cet article

Le Sac de Chips était hier, à l’ouverture du mystérieux club La Voûte, situé dans le coffre fort de l’ancienne Banque Royale rue Saint-Jacques.

Un lieu somptueux et historique (1926) qui abrite au rez-de-chaussée le magnifique café et espace de co-working le CREW, sacré plus bel espace de coworking au monde selon le magazine Forbes.

On dit mystérieux, car c’est sur plusieurs semaines que La Voûte a créer le «buzz» de son ouverture à coup de courriels et d’indices laissant prévoir un événement unique combinant performances et sensualité. Mais aussi, en envoyant à tous les invités une véritable clé leur donnant accès à la fameuse voûte située au sous-sol...

#lavoute

Une publication partagée par Jordan Dupuis (@dupuisjordan) le

Une campagne de pub réussie puisque tout Montréal y était, et ce, dans l’ambiance promise, soit celle d’un mélange sexy de club branché new-yorkais et de soirée coquine à la «Eyes wide shut». Un club magnifique qui a réussi à garder le côté historique de la bâtisse tout en combinant celle-ci à une esthétique plus urbaine et très chic.

La Voûte est le nouveau projet de l’équipe du bar La Champagnerie, situé lui aussi dans le Vieux-Montréal. Le club sera ouvert dès vendredi prochain 26 mai pour le public.

Pour tout savoir de la programmation, c’est ICI 

Voici en images, la soirée d’ouverture La Voûte

Voici en images l'ouverture du mystérieux club La Voûte
crédit: Sylvain Granier

#lavoute

Une publication partagée par Jordan Dupuis (@dupuisjordan) le

Voici en images l'ouverture du mystérieux club La Voûte
crédit: Sylvain Granier

#lavoute

Une publication partagée par Jordan Dupuis (@dupuisjordan) le

Voici en images l'ouverture du mystérieux club La Voûte
crédit: Sylvain Granier

#lavoutw

Une publication partagée par Jordan Dupuis (@dupuisjordan) le

Voici en images l'ouverture du mystérieux club La Voûte
crédit: Sylvain Granier