/news/currentevents
Navigation

Une partie de la façade de l'église du Très-Saint-Sacrement de Québec s'effondre

Une partie de la façade de l'église du Très-Saint-Sacrement, dans l’arrondissement La Cité-Limoilou à Québec, s'est effondrée, lundi matin, alors que des paroissiens se trouvaient à l'intérieur pour la messe.
Photo Guy Martel Une partie de la façade de l'église du Très-Saint-Sacrement, dans l’arrondissement La Cité-Limoilou à Québec, s'est effondrée, lundi matin, alors que des paroissiens se trouvaient à l'intérieur pour la messe.

Coup d'oeil sur cet article

Une partie d’une façade de l'église du Très-Saint-Sacrement, dans l’arrondissement La Cité-Limoilou à Québec, s’est effondrée, lundi matin, alors que des paroissiens se trouvaient à l'intérieur pour la messe. Fort heureusement, personne n’a été blessé par la chute des lourdes pierres.

Certains fidèles ont cru à un tremblement de terre tellement les briques tombées ont fait du vacarme et ont secoué l’édifice. Le revêtement en pierre du haut d’un mur a endommagé un petit toit situé plus bas avant de tomber au sol dans une aire de stationnement.

«Plus d'une trentaine de personnes ont été évacuées vers 6 h 50, expliquait Bill Noonan, porte-parole du Service de protection contre l'incendie de Québec. Un périmètre de sécurité a été établi et les activités dans l'église ont été suspendues jusqu’à la messe de 16 h 30

Une partie de la façade de l'église du Très-Saint-Sacrement, dans l’arrondissement La Cité-Limoilou à Québec, s'est effondrée, lundi matin, alors que des paroissiens se trouvaient à l'intérieur pour la messe.
Photo Guy Martel

Travaux déjà prévus

Une équipe spécialisée en maçonnerie est arrivée sur les lieux en milieu de journée lundi pour évaluer la structure complète de l’église. Un architecte de cette équipe a mentionné qu’une infiltration d’eau a endommagé le mur de brique se trouvant derrière le revêtement de pierre, ce qui a provoqué l’effondrement.

Une partie de la façade de l'église du Très-Saint-Sacrement, dans l’arrondissement La Cité-Limoilou à Québec, s'est effondrée, lundi matin, alors que des paroissiens se trouvaient à l'intérieur pour la messe.
Photo Guy Martel

Le conseiller municipal de Montcalm-Saint-Sacrement, Yvon Bussières, est allé sur place pour constater les dommages à la structure du bâtiment ancestral. Marguiller de la paroisse Saint-Sacrement responsable du dossier de la structure, il savait déjà que l’église était mal en point depuis quelque temps. Même que des soumissions concernant les réparations du mur avaient été commandées en janvier.

«Je suis venu avec un architecte samedi pour regarder la structure et on voyait le mur pencher vers nous, dit le conseiller. Les maçons refusaient de commencer les travaux avant d’avoir un certificat de sécurité d’un architecte et ils ont bien fait.»

Une partie de la façade de l'église du Très-Saint-Sacrement, dans l’arrondissement La Cité-Limoilou à Québec, s'est effondrée, lundi matin, alors que des paroissiens se trouvaient à l'intérieur pour la messe.
Photo Guy Martel

Danger

Attristé de voir son église endommagée de cette façon, M. Bussières se disait malgré tout soulagé que personne n’ait été blessé.

«Si les gars avaient commencé les travaux prévus, ils partaient avec le mur. Et ce matin, les bénévoles de la Saint-Vincent-de-Paul devaient arriver vers 7 h 30. Leur porte est juste en dessous du mur qui s’est écroulé. Les conséquences auraient pu être graves», affirme le conseiller municipal.

—Avec la collaboration de TVA Nouvelles