/news/transports
Navigation

Transport collectif à Québec : les consultations ouvertes à tous dès juin

Le maire Labeaume se dit prêt à accueillir toutes les idées du public

Le maire Régis Labeaume a annoncé, mardi, la tenue de quatre séances de consultation sur la mobilité durable. Elles auront lieu au centre sportif Marc-Simoneau de Beauport (le 6 juin à 15 h), au Club social Victoria (le 7 juin à 19 h), au Centre communautaire Michel-Labadie (le 10 juin à 9 h) et au Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (le 10 juin à 14 h). 
Photo Jan-François Desgagnés Le maire Régis Labeaume a annoncé, mardi, la tenue de quatre séances de consultation sur la mobilité durable. Elles auront lieu au centre sportif Marc-Simoneau de Beauport (le 6 juin à 15 h), au Club social Victoria (le 7 juin à 19 h), au Centre communautaire Michel-Labadie (le 10 juin à 9 h) et au Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (le 10 juin à 14 h). 

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec lancera un exercice de consultations sans précédent, à compter du 6 juin, dans l’espoir de dégager un «consensus» sur un futur réseau de transport collectif structurant.

«Le public pourra donner son opinion, suggérer, dialoguer, tout est permis. Les élus du comité exécutif écouteront. Moi-même, je serai dans la salle», a annoncé le maire Régis Labeaume, mardi, se disant «totalement ouvert» et prêt à accueillir toutes les idées dans la foulée de l’abandon du projet de SRB Québec-Lévis.

«Si quelqu’un veut nous déposer un mémoire pour nous dire que le transport collectif, c’est mauvais, il est le bienvenu. On n’imposera rien. Comment ça va finir? Je ne le sais pas (...) On part sur une nouvelle base.»

La Ville mettra également en ligne un sondage, jusqu’ à la fin août, afin de permettre aux gens de s’exprimer sans avoir à se déplacer.

En septembre, le RTC effectuera une tournée des arrondissements, puis un colloque sera organisé les 12 et 13 septembre.

Comité consultatif

Un comité consultatif sur la mobilité durable voit également le jour. Des mémoires pourront lui être soumis jusqu’au 26 août.

Présidé par le maire, il sera constitué d’élus, de représentants de la Ville et du RTC puis de six intervenants externes: Pierre Dolbec (Corporation des parcs industriels de Québec), Étienne Grandmont (Accès transports viables), Serge Fillion (géographe et urbaniste), Catherine Morency (Polytechnique), Érick Rivard (architecte et designer urbain) et Alexandre Turgeon (Conseil régional de l’environnement).

Bilan provisoire en septembre

Un bilan «provisoire» sera présenté le 15 septembre, avant le déclenchement de la campagne électorale.

Le maire ne s’est donné aucun échéancier de réalisation pour un éventuel projet, mais il prévient qu’il ne faut pas laisser filer les milliards actuellement disponibles dans les programmes pour le transport collectif. «Si on ne règle pas ça dans les prochains quatre ans, oublions ça.»

Quant au troisième lien, le maire a précisé sa pensée, affirmant qu’il appuierait le projet uniquement si on lui fait la démonstration de ses «effets positifs sur la circulation» à Québec.

Ce qu’ils ont dit

«Pendant qu’il tourne en rond et qu’il gaspille l’argent des contribuables, la congestion à Québec ne fait que croître.»

- Anne Guérette, chef de l’opposition

«C’est des consultations complètement bidon. C’est pipé d’avance. Il essaie de gagner du temps. Mais un vote pour Régis Labeaume, c’est un vote pour le SRB. Nous, on aimerait ça en débattre en campagne électorale.»

- Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

«Il y a toujours eu un appui d’environ 75 % pour le projet de SRB ou de tramway à Québec, donc on leur demande de se manifester, de venir le dire puis d’expliquer comment on pourrait améliorer le projet encore plus.»

- Étienne Grandmont, membre du comité consultatif et dg d’Accès transports viables

«Pour nous, c’est une occasion de redéployer un projet encore plus structurant pour la région.»

- Alexandre Turgeon, membre du comité consultatif et directeur du Conseil régional de l’environnement