/entertainment/radio
Navigation

Sondage Numéris et FM93: «C’est un sondage pour les personnes en marchette», croit Jeff Fillion

Jeff Fillion
Photo courtoisie Jeff Fillion

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur vedette de CHOI Radio X 98.1 Jeff Fillion pense que la première position du FM93 n'a pas une grande valeur en raison de la vieillesse de son auditoire. 

Jeff Fillion croit que les résultats s’expliquent par la vieillesse du marché. «Le sondage nous montre surtout que le marché économique de Québec est un marché très vieux, parce que les stations de radio qui offrent un produit radiophonique pour les personnes âgées ont très bien performé», a-t-il affirmé.

L’animateur pense que le FM93 a pris la décision de vieillir son auditoire, ce qui lui permet de performer dans des sondages portant uniquement sur le marché central. «C’est un sondage pour les personnes en marchette», a lancé Jeff Fillion.

Dans son analyse, Fillion met l’accent sur l’importance de l’auditoire de 25 à 54 ans. Il s’agit, selon lui, de la strate de l'auditoire la plus payante pour une station de radio. «Nous autres, le nerf de la guerre c’est 25-54. Le contrat que j’ai signé, c’est pour être dominant chez les 25-54. C’est un des sondages les plus solides que Radio X a jamais eu à ce niveau-là», croit l’animateur.

Jeff Fillion croit également que pour la santé financière d’une station, des résultats comme ceux de CHOI sont favorables à ceux du FM93. Selon lui, tous les directeurs de radios de Québec souhaiteraient avoir les résultats de Radio X. «Si je pogne le boss du 93 et je lui dis "lequel tu choisis" [résultats de sondages Numéris], malheureusement pour les gens qui travaillent au 93, il prendra pas le vôtre, il va prendre celui de CHOI. Si vous demandez à ces gens-là [les directeurs de stations de radio] "c’est quel sondage que vous mettez à la poubelle", c’est celui du 93», a déclaré Jeff Fillion.

Il a aussi tenu à saluer les performances de WKND 91.9, qui est, selon lui, l’autre station de radio à Québec avec les meilleurs résultats. «Les deux sondages les plus en santé à Québec, les meilleurs sondages à Québec, c’est CHOI et WKND et de loin», a-t-il conclu.

Martineau-Trudeau

Le tandem Martineau-Trudeau, opérant en début d’après-midi, a continué sur la lancée de Fillion.

«Si vous vendez de la colle à dentier, ce n’est pas ici. Si vous vendez du shampoing pour que vos cheveux ne deviennent pas jaunes, il ne faut pas annoncer ici... Vous (devez) annoncer dans d’autres stations où ce sont des vieux qui écoutent. Si vous vendez des douches avec des petits bancs ou des bains avec des poignées, ce n’est pas ici qu’il faut annoncer! Si vous vendez du Viagra, ce n’est pas ici qu’il faut annoncer! Si vous vendez des bas de support, ce n’est pas ici! Les Résidences soleil, les services de pompes funèbres... ce n’est pas ici! Ici c’est les jeunes qui écoutent!», a illustré Richard Martineau pour démontrer que la station était première chez les 25-54 ans.

«On est très content. Merci, merci énormément aux gens qui nous écoutent. Vous êtes rock n’ roll. C’est les fun d’avoir un public comme ça», a-t-il ajouté.

Jonathan Trudeau a par la suite félicité Éric Duhaime et Bernard Drainville pour leurs résultats aux sondages, tout en mentionnant la première position de Martineau-Trudeau pour les 25-54 ans.

Gravel dans le retour

Pour sa part, Denis Gravel s’est montré plus modéré dans son analyse. L’animateur du retour de CHOI croit que les résultats de sa station sont «hybrides». «Les vendeurs ce matin étaient très heureux et les animateurs étaient un peu déçus», a-t-il déclaré.

Denis Gravel a dit prendre très à cœur les résultats du sondage Numéris. «On n’est pas syndiqué, notre sécurité d’emploi elle est reliée à ces résultats», pouvait-on l’entendre dire au micro de CHOI 98,1.

Sans prendre de détour, l’animateur a affirmé que les animateurs de CHOI «s’attendaient à mieux».

Même si les artisans de CHOI souhaitaient battre le FM93, Denis Gravel semblait malgré tout satisfait des résultats de sa station. «Dans un marché où il y a des stations de radio qui vont fermer dans les cinq prochaines années, il y a des gens qui vont arrêter de faire du talk dans les cinq prochaines années, je pense que Radio X passe un message très clair qu’on n’est pas dans cette catégorie-là», a-t-il dit.