/entertainment/tv
Navigation

Les 19 déclarations marquantes de François Bugingo

Les 19 déclarations marquantes de François Bugingo
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

François Bugingo était de passage vendredi soir sur le plateau de l’émission de Christian Bégin, Y’a du monde à messe, diffusé à Télé-Québec.

Cette apparition était en fait la première sortie publique de M. Bugingo depuis 2015, alors qu’un scandale sur des reportages fictifs lui avait coûté ses emplois dans le monde des médias. 

Réunis sous le thème du «changement de vie», Pierre-Yves Lord, Lulu Hughes, Isabelle Vincent et Gabrielle Boulianne-Tremblay étaient aussi présents autour de la table de Christian Bégin.

Si vous n’avez pas visionné l’épisode, voici les 19 déclarations marquantes de François Bugingo lors de son passage à l’émission Y’a du monde à messe.

1- «Tout autour de soi s’effondre avec une rapidité assez incroyable.»

2- «J’ai vécu un ouragan [...] L’ouragan, on le vit jusqu’au bout de son expérience. Dans l’œil de l’ouragan, il faut l’accepter et il faut apprendre de ses expériences, apprendre de ses erreurs.»

3- «On est parcouru par toute une gamme d’émotions. Le vertige de l’incompréhension, la colère, la tristesse, beaucoup beaucoup de tristesse.»

4- «Il y a un moment où tout s’arrête. C’est le silence, c’est le vide. Ça fait très peur ce moment-là. Et c’est à ce moment-là qu’on se dit, on est à la croisée des chemins. Soit on se laisse aller et on va à la dérive ou là on se retrousse les manches et puis on apprend vraiment à réinventer son quotidien. J’ai choisi la deuxième voie.»

5- «Une fois que tu acceptes de regarder ailleurs et de ne pas regarder d’un point de vue souffrant, effectivement, tu te donnes la chance de voir la vie sous un autre regard et c’est extrêmement plaisant. Je me suis offert ce luxe.»

6- «Je suis moins dans le malaise du passé.»

7- «Le Québec a été merveilleux pour moi.»

8- «Les gens que je rencontre, la plupart d’entre eux, la grande majorité, je pense qu’il ont l’élégance, la pudeur ou même beaucoup de sympathie.»

9- «Je ne suis pas parti, je suis encore ici [...] je n’avais pas besoin de partir en exil.»

10- «J’ai disparu peut-être de l’espace public médiatique, mais pas disparu de la vie.»

11- «Aujourd’hui je découvre un autre Québec qui a un regard empathique par rapport à mon expérience.»

12- «J’ai eu moi la chance d’avoir des gens qui ont cru en moi, qui sont venus me chercher, qui ont dit: "bien tu as des richesses, tu as des connaissances qui nous sont utiles".»

13- «J’ai eu un excellent contrat qui m’a permis de passer un an instructif sur le continent africain [...] Je donne des conseils de communication.»

14- «Je me suis rendu compte qu’il y avait une autre manière de regarder la planète autrement qu’à travers le regard d’un journaliste. Vous savez ce regard où on va chercher que ce qui est négatif.»

15- «L’autodérision, c’est aussi ce qui nous accroche à la vie.»

16- «Ce sont autant de jalons sur ma route, moi, qui me permettent de rester à la fois enthousiaste, à la fois positif et avec la volonté d’être établi ici et de vivre ici.»  

17- «À un certain moment, la vie te donne une gifle, mais pour te faire un cadeau.»

18- « Il y a des choses de mon ancienne vie que je n’ai pas mis de côté.»

19- « La vie t’envoie des signaux, des appels à changements et si tu ne les entends pas, ils augmentent d’intensité, jusqu’à ce que ça devienne suffisamment fort pour que tu entendes.»