/news/consumer
Navigation

Ils font venir un célèbre chef de France pour un seul repas

eric lecerf souper de luxe F1
Éric Lecerf (à gauche) est venu de France à la demande d’un groupe de milliardaires de passage à Montréal pour le Grand Prix pour cuisiner un seul repas. C’est son ami et propriétaire du restaurant Chez Alexandre, Alain Creton (à droite) , qui a arrangé le tout.

Coup d'oeil sur cet article

Des milliardaires de passage à Montréal pour le Grand Prix de Formule 1 ont fait venir un célèbre chef expressément de France pour lui faire cuisiner un seul repas, ce qui pourrait leur coûter 50 000 $ en tout.

«Ils voulaient le meilleur chef que je pouvais trouver, alors je leur ai proposé Éric Lecerf et ils ont tout de suite accepté», rigole Alain Creton, propriétaire du restaurant Chez Alexandre, situé sur la rue Peel, où se tenait le fameux souper, samedi soir.

M. Creton a toutefois dû faire des pieds et des mains pour faire venir le célèbre chef français à quelques jours de préavis, alors que ce dernier était de l’autre côté de l’Atlantique.

«Ils sont gentils les milliardaires, mais ils sont toujours à la dernière minute», confie Alain Creton.

«J’ai appelé le jour même pour qu’on le mette sur un vol en classe affaires, explique-t-il. C’était une condition pour qu’il vienne.»

« Il y a des gens pour qui l’argent n’est vraiment pas un problème. » –Alain Creton

Un chef célèbre

Éric Lecerf a l’habitude des clients aisés et des «missions à l’étranger», comme ils les appellent.

Il a été pendant plus de 30 ans l’associé d’un autre grand nom de la cuisine française, Joël Robuchon, avec qui il gérait le restaurant Le Jamin à Paris. Ce dernier a été nommé meilleur restaurant au monde par le guide Michelin de 1984 à 1986.

M. Lecerf a aussi déjà servi le roi du Maroc, l’ancien président français François Mitterrand et l’ex-président américain George H. W. Bush.

Grosses crevettes

S’il dit adorer Montréal pour l’attitude des gens et l’ambiance de la ville, le chef n’a pas chômé depuis son arrivée jeudi. Il lui fallait rassembler tous les ingrédients nécessaires pour le souper.

Le chef a notamment commandé «les plus grosses crevettes qu’on pouvait trouver sur le marché» pour des cocktails d’entrée, en plus d’avocats au crabe des neiges.

Comme plat de résistance, M. Lecerf a préparé une poularde (une jeune poule engraissée) à la sauce aux morilles du Canada, farcie de foie gras.

Pour le dessert, une soupe aux fruits rouges et au thé à la menthe a été servie.

Le repas était évidemment accompagné de champagne, dont certaines bouteilles peuvent coûter jusqu’à 600 $.

La quarantaine de convives qui proviennent des États-Unis ont pu avoir à payer une facture estimée par Alain Creton à environ 50 000 $.

Les célébrations seront de courte durée pour le chef français, qui doit retourner en France lundi.

Quelques éléments du repas:

  • 12 $ pour une seule crevette
  • 600 $ pour une bouteille de champagne
  • 70 $ pour un plat de poularde
  • 8000 $ pour faire venir le chef de France