/news/education
Navigation

Coup de pouce financier pour construire des «écoles du futur»

Coup d'oeil sur cet article

Québec fait un pas vers la construction d’écoles «du futur»: les 41 nouvelles écoles et agrandissements qui seront bâtis l’an prochain pourront obtenir une bonification financière permettant d’améliorer leur architecture.

Ces projets retenus pour l’année 2017-2018 auront droit à une augmentation pouvant aller jusqu’à 15 % du coût total des travaux pour la «mise en œuvre de solutions architecturales» favorisant la réussite des élèves et le développement durable. Des écoles pourraient, par exemple, ajouter à leurs plans et devis des fenêtres et des panneaux solaires ou encore opter pour la création d’un atrium ou d’une place commune au centre de l’école.

400 millions $

Québec accorde par ailleurs 2,5 millions $ à l’École d’architecture de l’Université Laval pour encourager l’innovation architecturale dans le réseau scolaire. L’équipe dirigée par la professeure Carole Després aura pour mandat de partager l’expertise universitaire avec le réseau scolaire. Le ministre Sébastien Proulx a précisé que ce financement s’inscrit en complémentarité avec le projet de Lab-école, qui vise à amener la société civile à réfléchir à «l’école du futur».

Québec a par ailleurs précisé mardi que les projets de construction et d’agrandissement d’école totaliseront 400 millions $ pour l’an prochain, une somme qui était déjà prévue dans le budget provincial dévoilé en mars. Avec cette annonce, Québec répond à un peu moins de la moitié des projets soumis par les commissions scolaires, qui s’élevaient à environ 1 milliard $.

L’ajout d’espace est nécessaire puisque les élèves sont de plus en plus nombreux dans certains secteurs, notamment à Montréal, a précisé le ministre Proulx.

La capitale n’échappe pas à cette réalité, notamment dans le Vieux-Limoilou où l’école primaire de la Grande-Hermine déborde, alors qu’elle a été construite il y a moins de dix ans. En attendant l’ajout de dix nouvelles classes, les élèves de la fin du primaire devront suivre leur cours dans des roulottes à partir de l’automne, d’ici à ce que l’agrandissement soit terminé.