/news/politics
Navigation

Sept nouveaux candidats pour Québec 21

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Gosselin a présenté mardi sept nouveaux candidats pour les élections municipales de novembre, dont la femme d’affaires Nancy Piuze, qui sera sa colistière.

Mme Piuze présentera sa candidature dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux. Selon le principe du colistier, si elle est élue et que M. Gosselin perd son pari à la mairie, elle lui cédera sa place afin qu’il puisse siéger à l’hôtel de ville. Mme Piuze est la sœur de Michèle Piuze et a opéré avec elle le défunt Izba Spa sur René-Lévesque. Elle est une ancienne militante de l’ADQ.

Le candidat à la mairie a affirmé qu’il avait choisi des gens avec des «beaux profils», «des gens de talent et compétents».

Dans Maizerets, Denise Peter tentera sa chance. «Immigrée au Québec en 1970, professeure au cégep Garneau d’anglais langue seconde, elle parle trois langues», a présenté le chef.

L’ex-directeur d’école à la Courvilloise Steven Melançon se présentera quant à lui dans la Chute-Montmorency–Seigneuriale.

Dans le secteur de la Haute-Saint-Charles, Bianca Dussault, triathlète et mère de quatre enfants briguera les suffrages dans Val-Bélair et l’entrepreneur Sébastien Noël, dans Lac-Saint-Charles–Saint-Émile.

Dans Louis-XIV, c’est l’ingénieur civil et professeur au cégep Gilles Côté qui représentera le parti de Jean-François Gosselin, Québec 21. L’ancien journaliste du Beauport Express Michel Bédard tentera de séduire les électeurs de Robert-Giffard.

Ces sept candidats s’ajoutent à Frédérick Têtu, président-fondateur de Québec 21, et au chirurgien buccal et maxillo-facial François Thériault, qui ont déjà sauté dans la mêlée.

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE

La compétence avant la parité

Contrairement à Régis Labeaume, qui a insisté pour avoir la parité hommes-femmes dans son équipe, et à Anne Guérette, qui s’est engagée à présenter au moins 40 % de femmes parmi ses candidats, Jean-

François Gosselin a dit qu’il visait davantage «les compétences».

«On ne cherche pas à atteindre la parité. S’il y a plus de femmes, tant mieux. Mais on y va vraiment avec la compétence.»

Le chef de Québec 21 a répété qu’il compte présenter des candidats dans les 21 districts électoraux de Québec. Il n’est cependant «pas pressé» d’annoncer une nouvelle cohorte.

Guerre à l’auto

Jean-François Gosselin a de nouveau lancé une salve contre l’administration Labeaume, l’accusant de faire la guerre à l’auto. Sa dernière récrimination est dirigée contre l’ajout d’une piste cyclable dans le Vieux-Port, face à la place des Canotiers. «Pourquoi avoir retranché une voie automobile pour ajouter une piste cyclable? Je ne la comprends juste pas.»

D’autre part, le gel de taxes résidentiel promis par l’administration Labeaume est insuffisant, croit le politicien. Il promet des baisses de taxes à la fois pour les citoyens et pour les entreprises.