/news/currentevents
Navigation

Du matériel saisi dans l’enquête sur la disparition d’Hélène Martineau

Le poste de commandement mobile de la Sûreté du Québec est de retour dans le secteur Arvida de Saguenay jeudi matin pour tenter à nouveau de faire débloquer l’enquête dans le dossier de la disparition d’Hélène Martineau, cette femme disparue depuis maintenant deux mois.
Photo d'archives Le poste de commandement mobile de la Sûreté du Québec est de retour dans le secteur Arvida de Saguenay jeudi matin pour tenter à nouveau de faire débloquer l’enquête dans le dossier de la disparition d’Hélène Martineau, cette femme disparue depuis maintenant deux mois.

Coup d'oeil sur cet article

La Sûreté du Québec (SQ) doit saisir deux remorques au cours des prochaines heures afin de les expertiser dans le cadre de l’enquête sur la disparition d’Hélène Martineau à Saguenay.

Un périmètre policier a été établi jeudi en fin de journée sur un terrain privé situé sur la rue des Faisans, près du lac Kénogami.

Un mandat a été obtenu par les policiers pour saisir ces remorques de type domestique qui vont subir des expertises assez poussées, selon ce que TVA Nouvelles a appris.

Les enquêteurs s’intéresseraient aussi à une roulotte située un peu plus loin sur la propriété.

C’est grâce à des informations du public reçues au courant de la semaine dernière que les enquêteurs sont intervenus dans ce secteur.

Par ailleurs, des plongeurs de la SQ ont été appelés pour inspecter le lac Kénogami dans le même secteur où est situé le terrain privé visé par la perquisition.

Un poste de commandement a été installé pour une sixième fois ce jeudi près du domicile de la femme de 48 ans sur la rue Powell dans l’arrondissement de Jonquière, à Saguenay. Elle est portée disparue depuis la mi-avril.