/opinion/blogs/columnists
Navigation

Sergachev, un espoir; Drouin, une réalité

Sergachev, un espoir; Drouin, une réalité
Photo USA Today Sports

Coup d'oeil sur cet article

J'écrivais dans ce blogue, il y a quelques semaines, que Marc Bergevin était bien capable de nous surprendre une fois de plus au cours de l'été. Voilà, c'est fait.

Le Canadien avait un grand besoin d'aide sur le plan offensif, on s'entend tous là-dessus, et le directeur général du Canadien est passé à l'attaque en faisant l'acquisition du talentueux Jonathan Drouin.

J'ai encore de la misère à le croire. Un attaquant francophone de premier plan à Montréal, on n'est pas habitué à cela!

Chapeau, Marc, d'avoir eu le «guts» d'effectuer une telle transaction.

Je sais, les gens qui détestent Bergevin, et ils sont nombreux, souligneront qu'il a sacrifié un défenseur au grand potentiel en Mikhail Sergachev mais si le Russe de 18 ans représente un bel espoir, Drouin, lui, est une réalité.

On l'a vu réussir des jeux de toute beauté dans la LNH. On l'a vu marquer des buts spectaculaires, effectuer des descentes à l'emporte-pièce.

Drouin, un athlète au talent créatif, possède des mains de magicien et il peut assurément devenir un joueur d'impact à Montréal.

Ce joueur de finesse a fait ses preuves, inscrivant 21 buts et 53 points la saison dernière, et je brûle d'impatience de le voir dans l'uniforme du Canadien.

Oubliez les histoires de grève à Tampa. Ça ne change rien à la qualité du joueur que le CH vient d'obtenir. Il n'y a pas de problème d'attitude dans son cas

Il a du caractère, le jeune homme, et je crois qu'il saura bien composer avec la pression de jouer à Montréal.

Drouin, qui n'a que de 22 ans, a l'avantage d'être polyvalent. Il peut jouer au centre comme à l'aile. Il était employé au centre avec les Mooseheads de Halifax avant d'être muté à l'aile avec le Lightning.

Il représentera assurément un atout au sein de l'attaque massive du Canadien.

Chose certaine, on ne pourra pas reprocher à Bergevin de dormir au gaz. Il brasse la soupe en espérant pour le mieux.

Il s'est entendu rapidement avec l'agent de Drouin, Alan Walsh, sur un contrat de six ans pour la somme de 33 millions de dollars.

L'acquisition de Drouin représentera-t-elle un incitatif pour convaincre Alexander Radulov de signer une nouvelle entente avec le Canadien?

J'espère bien que oui, même si je ne mets pas ma main dans le feu. Il semble bien que ses demandes salariales soient très élevées, selon les sources du journaliste Pierre Lebrun.

Les gens qui se posent la question à savoir pourquoi Steve Yzerman a accepté de laisser partir un jeune attaquant de la trempe de Drouin devraient comprendre qu'il y a des équipes qui doivent se départir de talent afin de pouvoir respecter le plafond salarial.

C'est la réalité dans la Ligue nationale. Et à Tampa, le talent à l'attaque ne manque pas. Sergachev coûte moins cher et qui sait ce que l'avenir lui réserve?

D'autres observateurs se demandent si cet échange de Bergevin n'en cache pas un autre à venir.

Alex Galchenyuk pourrait-il être échangé dans les prochains jours, en compagnie de Nathan Beaulieu?

C'est dans le domaine du possible. Je crois toutefois que le Canadien accordera une dernière chance au numéro 27 au poste de centre.

Et un trio Lekhkonen-Drouin-Galchenyuk, ça serait intéressant, n'est-ce pas?