/finance/business
Navigation

Stingray embauchera 400 personnes à son siège social d'ici 5 ans

Le chiffre d'affaires de l'entreprise a récemment franchi le cap des 100 millions $.

Denis Coderre, Eric Boyko et Mélanie Joly
Photo Chantal Poirier Denis Coderre, Eric Boyko et Mélanie Joly

Coup d'oeil sur cet article

Alors que plusieurs sièges sociaux quittent Montréal, le fournisseur de services musicaux Stingray agrandit le sien et embauchera 400 personnes d’ici cinq ans, a annoncé l’entreprise hier matin, à ses bureaux du Vieux-Montréal, en présence de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, et du maire de la ville, Denis Coderre.

«Nous avons récemment dévoilé des résultats annuels inégalés pour l’exercice 2017. Il nous fallait donc une superficie additionnelle de 30 000 pieds carrés pour accueillir les 400 nouveaux employés qu’il nous faut embaucher pour suivre la cadence de notre croissance», a déclaré M. Éric Boyko, président, cofondateur et chef de la direction de Stingray. Stingray entend ainsi doubler à environ 700 personnes le nombre d’employés à son siège social du Vieux-Montréal.

Des acquisitions de taille

Les acquisitions récentes de Yokee et de C Music TV, les acquisitions à venir, et les nouvelles ententes de service avec Amazon et Comcast, poussent l’entreprise à croître. Le chiffre d’affaires de Stingray a franchi déjà le cap des 100 millions $.

La moitié des ventes de l’entreprise viennent désormais de l’extérieur du pays, Stingray veut que ce chiffre passe à 75% d’ici trois ans. Le fournisseur de services musicaux compte aujourd’hui plus 400 millions d’abonnés dans 156 pays

Une entreprise au coeur montréalais

Stingray est basé à Montréal depuis ses débuts, il y a dix ans. L’identité montréalaise et son appartenance à la métropole québécoise font partie intégrante de la culture de l’entreprise, a insisté M. Boyko.

Le chef de Stingray n’a d’ailleurs pas manqué de saluer la vigueur de Montréal, ses universités, ses jeunes, ses immigrants et son caractère très musical qui l’inspire toujours autant.

«Cette annonce est un bel exemple que la reprise économique de la métropole est bien réelle. Les 400 emplois créés aujourd'hui amélioreront la qualité de vie des Montréalais et je ne peux que m'en réjouir», a déclaré Denis Coderre, maire de Montréal, se félicitant que les Montréalais ont perdu leur complexe d’infériorité et qu’ils n’ont plus peur de voir grand.

Le Fédéral applaudit

Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a applaudi l’entreprise qui démontre que l’industrie créative peut s’adapter au marché actuel en faisant preuve d’innovation. «Ce sont des changements comme ceux-ci qui assureront la prospérité de ce secteur clé», a-t-elle résumé.

Plus du quart de la population canadienne écoute Stingray au mois une fois par jour. «Mon rêve est que les petits-enfants de mes employés puissent travailler ici, donc nous y sommes pour longtemps», a-t-il dit avec émotion, pour conclure.