/weekend
Navigation

Dans l’univers de la course automobile

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle série jeunesse de Club Illico, La dérape, plonge dans un sujet encore peu exploité à la télé québécoise: celui de la course automobile. Entièrement tournée à Québec ces jours-ci, et destinée aux ados, la série met en vedette Camille Felton dans le rôle d’une jeune pilote de karting.

Guy Jodoin, Hélène Florent, Sébastien Delorme, Lou-Pascal Tremblay, et Maxime Gibeault font partie de la brochette de comédiens qui entourent Camille Felton. L’équipe tourne en ce moment et pendant 21 jours dans plusieurs endroits de la capitale, comme le Vieux-Québec et les Plaines.

Les dix épisodes de 30 minutes seront offerts dès l’hiver 2018 à Club Illico.

La dérape raconte l’histoire du retour de Julia et de sa famille dans leur ville natale, après plusieurs années passées aux États-Unis. C’est un drame qui les ramènera au Québec, mais rien ne pourra enlever la passion qu’a Julia Samson pour le karting. Elle intégrera donc l’équipe locale.

Une héroïne

«C’est un milieu très masculin, souligne son interprète, Camille Felton, qui a eu recours à une doublure pour le tournage des scènes en karting. Oui, il y a des filles, sauf qu’il faut qu’elles se démarquent, qu’elles mettent leur pied par terre. Julia, c’est quelqu’un de très courageux, audacieux. Elle a un bon caractère et elle sait se défendre.»

«C’est une héroïne plus grande que nature. Elle aura à traverser plusieurs obstacles et sa quête, c’est une quête universelle, explique Richard Haddad, directeur des dramatiques pour Québecor Contenu. On croit que ce projet-là va intéresser les jeunes, mais aussi toute la famille. Ce ne sont pas seulement des histoires d’ados.»

Rencontrée sur le plateau de tournage, Hélène Florent, qui joue une mère qui préférerait ne pas avoir de course automobile dans le décor de sa vie, effectue tranquillement un retour au jeu après une pause de maternité et quelques apparitions ici et là.

«Ça me fait vraiment plaisir de faire partie de ce projet-là, a-t-elle confié, entre deux scènes. Et la course, on n’a pratiquement jamais abordé ça dans nos séries.»

Guy Jodoin transformé

Guy Jodoin avoue être sorti de sa zone de confort dans le rôle de Rick St-Pierre, chef des opérations du club de karting. Tête rasée, couleurs des yeux changés, l’animateur et comédien sort des sentiers battus en incarnant un «homme vilain» prêt à tout pour gagner le championnat.

«On me connaît comme étant sympathique, et c’est souvent ce que je joue. On a décidé de s’éloigner du Tricheur, de ce qu’on voyait de moi. C’est un badass».

Marie Turgeon incarne sa conjointe, et promet qu’il y a anguille sous roche dans leur couple où tout semble lisse. «Ce qui est intéressant dans la vie, ce sont les courbes, les dérapes», a-t-elle commenté.