/weekend
Navigation

Des sorties gratuites, du jazz et un tour au cinéma

Guy Bélanger
Photo courtoisie Guy Bélanger

Coup d'oeil sur cet article

Dans une dizaine de jours, la 38e édition du Festival international de jazz fera vibrer le Quartier des arts et spectacles. Comme c’est avant tout une fête musicale pour le plus grand nombre, nous vous proposons une série de sorties gratuites et une exception avec la projection du film oscarisé La La Land et grand orchestre.

Disparu le 15 novembre 2016, le chanteur et ­guitariste de blues Bob Walsh fut l’un des grands piliers de ce festival. Pour souligner sa mémoire et sa contribution, l’harmoniciste Guy Bélanger qui fut son plus fidèle ­complice lui rendra hommage le jeudi 29 juin sur la grande scène ­extérieure.

En compagnie du pianiste Jean-­Fernand et d’invités-surprises, le festival ­commencera sur une très bonne note, à 19 h et 23 h. Si vous aimez les voix qui ont du swing et du panache, nous vous conseillons fortement d’aller entendre la ­Canado-Australienne Tami Neilson le jeudi 29 juin.

Le jeudi 6 juillet, l’ex-participante de La Voix Renee Wilkin revisitera de façon spectaculaire les années soul avec Soul 67. Pour les couche-tard, à 23 h sur la place des Festivals, il y aura de quoi festoyer. Du jeudi 29 juin au ­vendredi 7 juillet, vous pourrez entendre The Souljazz Orchestra, le chanteur Valaire, la chanteuse Betty Bonifassi et, surprise du Brésil, Bixiga 70.

Tous au cinéma

Guy Bélanger
Photo courtoisie

Avec ses Oscars et le prix de la comédie musicale aux Golden Globes en 2017, le film La La Land est un véritable bijou. Comme cette joyeuse histoire romantique fait plusieurs clins d’œil au jazz, à l’époque du Hollywood des années 1940, quand les rois et reines se nommaient Fred Astaire et Ginger Rodgers, le Festival de jazz a sauté sur l’occasion. Dimanche 2 juillet à la salle Wilfrid-­Pelletier, l’Orchestre Métropolitain de Montréal fera vivre pendant la projection du film toute la magie de la musique. Croyez-en votre journaliste, tout le monde en sortira heureux.

 

Christine Jensen

Guy Bélanger
Photo courtoisie

★★★★

Orchestre National de jazz Under Influence - Justin Time

Lors du prochain Festival international de jazz, la saxophoniste et chef d’orchestre Christine Jensen recevra le très convoité prix Oscar Peterson. Cet hommage bien mérité souligne le talent d’une grande dame qui travaille énormément pour que le jazz montréalais soit reconnu internationalement. À la tête de l’Orchestre National de Jazz, elle dévoile son dernier-né: Under The Influence. Une suite costaude qui évoque le travail de John Coltrane, Lee Konitz, Kenny Wheeler et Wayne Shorter.

 

3 concerts à surveiller

17 juin 20 h 30

Au Dièse Onze
François Bourassa, ­pianiste
Et son quartette

20 juin 18 h

Au Dièse Onze
Gary Schwartz, guitariste
Wray Downes, pianiste

23 juin 20 h 30

Au Upstairs
Christine Jensen, ­saxophoniste alto­
Adrian Vedady, contrebassiste
Lex French, trompettiste
Jim Doxas, batteur