/weekend
Navigation

Huit concerts, une grande célébration

Samian coanimera le concert qui sera présenté à Montréal dans le cadre de la Journée nationale des autochtones, le 21 juin, au coin des rues Jeanne-Mance et Sainte-Catherine.
Photo Ben Pelosse Samian coanimera le concert qui sera présenté à Montréal dans le cadre de la Journée nationale des autochtones, le 21 juin, au coin des rues Jeanne-Mance et Sainte-Catherine.

Coup d'oeil sur cet article

Qu’ont en commun Daniel Lanois, Elisapie, Samian, Zachary Richard et Nelly Furtado? Ils monteront tous sur les planches, mercredi prochain, afin de célébrer la Journée nationale des Autochtones. Ils ne seront pas seuls, puisque sur huit scènes dispersées à travers le pays, c’est plus d’une soixantaine d’artistes qui se joindront à eux, pour l’occasion.

Le 21 juin, le réseau APTN ­diffusera la plus imposante mouture de son ­émission La Journée des autochtones en direct. Grâce à des fonds obtenus dans le cadre des célébrations entourant le 150e anniversaire du Canada, les producteurs de cette 11e édition ont pu monter huit concerts ­plutôt que deux, comme ils en avaient ­l’habitude. Ainsi, leur programmation ­étendra ses ­tentacules dans huit villes, dont ­Montréal, Toronto, Vancouver, ­Yellowknife et Halifax.

À compter de 19 h, le diffuseur présentera sur ses ondes des extraits de chacun de ces concerts, qui mettront en lumière la richesse et la diversité culturelle du pays. En tout, sept heures de spectacle seront retransmises à la télévision, dans les radios autochtones, mais également sur le web. Dire qu’il s’agit d’un projet ambitieux est un ­euphémisme.

À Montréal, c’est au rappeur Samian, ainsi qu’à la comédienne Brittany Leborgne (Mohawk Girls) que l’on a demandé de piloter le concert qui se déroulera à deux pas de la Place des Arts, aux angles des rues Jeanne-Mance et Sainte-Catherine. Daniel Lanois, Marijosée, le duo Dalannah and Owen et Sinnupa y seront en vedette, à compter de 19 h 30.

«La scène artistique autochtone canadienne est énorme. Ce n’est pas pour rien qu’aux Junos il y a une catégorie pour la musique autochtone, a souligné Samian, en entrevue. Je crois que cette émission, c’est le show à regarder pour découvrir la musique autochtone. C’est aussi pour ça que c’est important de souligner cette journée et la tenue de ces concerts.»

L’artiste, qui invite l’ensemble de la population à se joindre aux célébrations, sur place ou dans le confort de son salon, espère que l’événement permettra au plus grand nombre de se familiariser avec la journée du 21 juin.

«Pour moi, c’est une journée importante et je trouve qu’elle est tombée un peu dans les oubliettes, a-t-il dit. Ça ne fonctionne pas très bien avec la ­devise “Je me souviens” que l’on célèbre ­pourtant, trois jours plus tard.»


La portion «concert» de La Journée des Autochtones en direct sera diffusée sur les ondes d’APTN à compter de 19 h, le 21 juin, ainsi que sur le site jaendirect.ca. Toutes les informations concernant les différents spectacles présentés se trouvent également à cette adresse.

Contenu exclusif

Daniel Lanois
Photo courtoisie, Marthe Vannebo
Daniel Lanois

Le rassemblement montréalais de la Journée nationale des Autochtones permettra aux fans du célèbre réalisateur et auteur-compositeur-interprète Daniel Lanois de se mettre sous la dent du matériel inédit. L’artiste, qui vient tout juste d’annoncer une tournée québécoise pour l’automne, a en effet créé des pièces spécialement pour l’occasion.

«C’était une belle invitation. En plus, ils m’ont demandé si j’aimerais qu’il y ait d’autres artistes avec moi, sur scène. Je leur ai dit: “Pourquoi pas des danseurs?”», a-t-il raconté, en ­entrevue.

«Deux des numéros seront donc ­présentés avec les danseurs, alors qu’un troisième mettra en lumière les images d’un artiste autochtone avec lequel j’ai été jumelé (Scott Benesiinaabandaq), a-t-il précisé. Ça me donne la chance de faire quelque chose de différent, c’est excitant.»

Quant à sa tournée québécoise, l’artiste se dit ravi de pouvoir se produire dans plusieurs villes de sa province natale, dont Sherbrooke, Sainte-Thérèse, Rimouski et Gatineau, à compter du 2 novembre. Il y présentera des pièces tirées de l’ensemble de son répertoire aux côtés de ses complices Kyle Crane (batterie) et Jim Wilson (basse, voix).

«Monter sur scène, ça fait partie de l’équation, à mes yeux», a-t-il affirmé.

D’ici là, Lanois consacrera du temps à son prochain opus, un album réalisé en collaboration avec l’artiste canadien Venitian Snares, un spécialiste de la musique électronique industrielle.

«Nous terminons l’album en ce moment. Nous avons fait un show ensemble à Toronto, il y a deux semaines, et ç’a été un gros succès, a-t-il souligné avec enthousiasme. Nous avons hâte de nous remettre au travail!»