/entertainment/music
Navigation

Que des succès au programme

Claude Dubois a offert le meilleur de son répertoire au public réuni au Théâtre Maisonneuve

Coup d'oeil sur cet article

Il nous avait promis un spectacle dans lequel allaient se côtoyer les pièces de Zampano, son plus récent album, ainsi que les chansons qui ont marqué sa carrière. C’est plutôt sur ce dernier point qu’a misé Claude Dubois, hier soir, lui qui a enchaîné les succès au plus grand bonheur du public.

On ne pourra pas reprocher à Claude Dubois de passer par quatre chemins! À peine avait-il mis les pieds sur scène qu’il entonnait les premières notes d’Artistes. Le Théâtre Maisonneuve, plein à craquer, l’a accueilli à grand coup d’applaudissements. Plusieurs se sont même levés pour le saluer.

Après une introduction aussi réussie, le chanteur a opté pour une valeur sûre en se lançant dans l’interprétation d’un classique de Plamondon, Le blues du businessman, un incontournable de son répertoire. Dans la salle, les spectateurs se sont fait un plaisir de l’accompagner, aux refrains.

«Comment tu veux qu’un gars pense à prendre une retraite quand ça tripe comme ça?» a demandé l’artiste de 70 ans après avoir présenté Laisser l’été avoir 15 ans. Bonne question.

Heureux

Le chanteur, qui combat un cancer de la moelle osseuse depuis plus d’un an, semblait plutôt en forme, hier soir. Même si ses mouvements étaient restreints, sur scène, ses sourires en disaient long sur son état d’esprit.

Accompagné de quatre musiciens (piano, batterie, guitare et basse), l’artiste, bien en voix, a échangé avec la foule avec beaucoup de naturel, tout au long de ce spectacle qui porte particulièrement bien son nom (Dubois en liberté).

D’ailleurs, le chanteur a pris tout le temps qu’il fallait pour apprécier les démonstrations d’affection du public. Ce fut notamment le cas dans les secondes qui ont suivi l’interprétation de la magnifique Infidèle, qui a suscité de généreux applaudissements.

Place aux femmes

«Tout au long de ma vie, j’ai voulu charmer, ce qui fait en sorte que j’ai écrit beaucoup de chansons sur les femmes», a expliqué l’hôte de la soirée avant de se lancer dans un segment consacré à des pièces dans lesquelles la gent féminine est à l’honneur.

Devenir femme, seul extrait de Zampano au programme, mais aussi Femme de société, Femme ou fille s’y sont taillé une place. Femme de rêve, dont les premières lignes ont été chantées en chœur par les spectateurs, a valu à l’artiste, ému, une chaude ovation.

«Vous me faites un cadeau fabuleux, merci mes amours», a-t-il dit après avoir présenté Si Dieu existe, chanson qui a touché le public droit au cœur.

Imposant répertoire

S’il y a une chose que nous allons retenir de cette soirée en compagnie de Dubois, c’est à quel point son répertoire regorge de pièces qui ont marqué la chanson québécoise. En plus des succès énumérés précédemment, sachez qu’il a également présenté Plein de tendresse, Comme un million de gens, Besoin pour vivre et Tu peux pas, avant de quitter les planches.

Claude Dubois a peut-être accueilli les applaudissements des spectateurs comme un cadeau, mais il leur a certainement rendu la pareille en leur offrant un concert uniquement composé de canons.