/entertainment
Navigation

Colorer la cuisine d’ici

Colorer la cuisine d’ici
Photo JEAN-FRANCOIS DESGAGNES

Coup d'oeil sur cet article

Chef du nouveau restaurant Tapas & Liège (1297, avenue Maguire), Alexandra Romero ajoute «de la couleur et de l’exotisme dans la gastronomie québécoise», faisant ainsi voyager les clients émerveillés par de nouvelles saveurs.

Dans la famille mexicaine d’Alexandra Romero, ce sont les hommes qui préparent les repas! Ces cuistots talentueux, particulièrement son père et son grand-père, éveillèrent chez elle l’amour de la cuisine qui allait ensuite tracer sa voie.

Puis il y a cette phrase répétée par ses parents, qui la guida peut-être inconsciemment vers l’aventure culinaire. «Mes parents me disaient qu’il fallait que je goûte à tout, au moins trois fois dans ma vie. Je n’avais pas le choix, je ne pouvais pas fermer la porte à quelque chose que je n’avais pas aimé», se souvient-elle.

Un amour «contagieux»

Mais c’est plutôt la France qui a convaincu Alexandra de faire carrière en cuisine. «Là-bas, l’amour et la fierté de la gastronomie sont contagieux», affirme celle qui y a passé plus de trois ans, avant de revenir dans son pays complètement «contaminée».

«Au Mexique, on a tout à la portée de la main, disponible à l’année. Il y a tellement de belles choses que la nature nous donne, qu’on a la capacité de faire de la bouffe incroyable», se réjouit la chef de 29 ans.

Emballée par son projet professionnel, elle a entrepris des cours de cuisine et a mis sur pied son entreprise spécialisée dans les tables de desserts destinées à différents événements. «Voir les gens déguster en ayant du plaisir a aussi nourri ma passion pour la cuisine», explique Alexandra, qui a également enseigné à des cuisiniers en herbe, en plus de porter la toque de chef pâtissière pour la chaîne hôtelière Iberostar et d’être chef particulière.

Au Québec depuis 3 ans

Au Québec depuis trois ans, elle a travaillé au Quartier-Maître à Lévis, au Pot de vin et au Bistango, pour ensuite prendre part à l’ouverture du nouveau restaurant Tapas & Liège, sur l’avenue Maguire.

Dans chacun de ses plats, Alexandra prend plaisir à «ajouter un ingrédient qui surprend», «à apporter une ’’twist’’ d’ailleurs qui fait voyager», à faire découvrir des saveurs que les clients n’ont peut-être encore jamais goûtées. Laissez-la vous étonner, à travers le menu qui favorise le partage!

Trois choses à savoir sur Le chef

  • Le céleri-rave, les betteraves, les topinambours, les légumes racines et les produits de la cuisine boréale faisaient partie des aliments qu’Alexandra Romero ne connaissait pas avant de s’établir à Québec, et qu’elle aime cuisiner aujourd’hui.
  • La philosophie de partage que préconise Tapas & Liège correspond à la vision d’Alexandra pour la cuisine. Elle lui rappelle les repas familiaux typiquement mexicains, où tous les plats sont déposés au centre de la table, afin d’être partagés en toute convivialité.
  • Alexandra a eu un coup de foudre pour les propriétaires du Tapas & Liège, Luc Cullen et Vanessa Roberge, qu’elle a rencontrés alors que le restaurant était toujours en chantier.

S’éclater avec le chile ancho

Chile ancho... séché

Colorer la cuisine d’ici
Photo JEAN-FRANCOIS DESGAGNES

Le chile ancho est un piment séché qui rehausse plusieurs plats servis au Tapas & Liège. On l’apprécie pour ses douces saveurs de fumée, de chocolat, de pruneaux et de réglisse.

Poblano... frais

Il s’agit en fait d’un piment poblano frais, qui a été séché, qu’on utilise fréquemment dans la cuisine mexicaine.

Bien des qualités

«Il apporte de la complexité, un goût fin, de la couleur, de la texture à un plat. Il est savoureux, riche et pas piquant», selon la chef.

Au menu

Colorer la cuisine d’ici
Photo Jean-François Desgagnés

Sur la carte de Tapas & Liège, ce piment parfume entre autres la sauce chili ancho et hibiscus, ainsi que la sauce mole (comprenant une trentaine d’ingrédients), qui accompagnent la poitrine de poulet (photo). On le retrouve également dans la croûte d’épices qui enrobe le tataki de thon.

À la maison

Le chile ancho peut rehausser une sauce barbecue maison, un chimichurri et pourquoi pas une sauce à spaghetti? Disponible dans les épiceries mexicaines, il est préférable de le faire griller au four, puis de l’hydrater dans un bouillon pour faire éclater davantage ses saveurs, avant de le cuisiner.