/news/green
Navigation

Environ 20 % des espèces sauvages du Canada sont en péril à différents degrés

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Un rapport publié récemment révèle qu’environ 20 % des espèces répertoriées au Canada sont exposées à un certain niveau de risque d’extinction.

Le rapport 2015 de la série «Espèces sauvages» du Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril indique que, sur les 29 848 espèces recensées au pays, 1659 ont été identifiées «comme présumées disparues, possiblement disparues, gravement en péril, et en péril».

Le terme «espèces» regroupe notamment les champignons, les éponges, les coraux, les végétaux, les insectes, les mammifères, les reptiles, les amphibiens, les oiseaux et les poissons. Les virus et les bactéries sont exclus.

«Les plantes vasculaires, les coléoptères et les papillons sont les groupes taxonomiques qui comptent le plus grand nombre d’espèces endémiques classées comme présumées disparues, possiblement disparues, gravement en péril, et en péril à l’échelle nationale au Canada», précise le rapport.

Chez les plantes vasculaires (celles ayant des vaisseaux pour la circulation de l’eau puisée par leurs racines), les plus grandes menaces sont la perte et la dégradation de leur habitat et la présence d’espèces envahissantes.

Pour les coléoptères, parmi les menaces, on retrouve également la perte d’habitat, de même que les pesticides et la compétition exercée par les espèces envahissantes.

Pour les papillons, les principales menaces sont aussi la destruction et l’altération de l’habitat et les pesticides, de même que la pollution, les espèces exotiques et, dans le cas des papillons de nuit, l’éclairage artificiel, indique le rapport

En ce qui concerne les mammifères, dont 222 espèces sont connues au Canada, 61 % sont en sécurité ou apparemment en sécurité. «Il y a une espèce qui est présumée disparue, une espèce qui est possiblement disparue, 11 espèces qui sont gravement en péril, et 10 espèces qui sont en péril», selon le rapport.

Chez les 678 espèces connues d’oiseaux au Canada, 51 % sont en sécurité ou apparemment en sécurité.

L’étude ne porte pas sur toutes les espèces connues présentes en territoire canadien, puisque leur nombre est estimé à environ 80 000 (en hausse par rapport à l’estimation de 70 000 du rapport de 2010). En 2010, seulement 12 000 espèces avaient été évaluées par les auteurs du rapport de l’époque.

Les résultats du rapport 2015 sur les espèces sauvages du Canada serviront à améliorer les connaissances et à pousser plus loin les études et évaluations sur les espèces qui ont été désignées comme étant en péril.