/news/politics
Navigation

Martine Ouellet ne se présentera pas dans Lac-Saint-Jean

Martine Ouellet
Photo d'archives, Simon Clark Martine Ouellet

Coup d'oeil sur cet article

La chef du Bloc québécois et députée à l’Assemblée nationale du Québec refuse d'être candidate dans la circonscription fédérale laissée vacante par le départ de Denis Lebel.

Même si une élection partielle est à prévoir dans Lac-Saint-Jean, Martine Ouellet trouve que cette région est trop loin de son domicile, sur la Rive-Sud de Montréal.

«Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est une super belle région aussi, mais toute mon action s’est concentrée du côté de la Rive-Sud [à] Longueuil, c’est là que j’habite avec ma famille, avec mes enfants», a-t-elle justifié lundi.

Elle a ajouté qu’il ne serait «pas sérieux pour les citoyens» qu’elle s’y présente pour représenter la circonscription de façon temporaire.

Le siège de Lac-Saint-Jean à la Chambre des communes sera laissé vacant par le départ de l'ancien lieutenant politique de Stephen Harper au Québec, Denis Lebel. Il annoncera lundi qu'il quitte la vie politique.

En février, Mme Ouellet avait jugé qu’il n’était «pas sérieux» pour elle de se présenter dans la circonscription montréalaise de Saint-Laurent lors d'une autre élection partielle.

Celle-ci était perçue comme un château fort libéral avec peu de chance de victoire du Bloc.