/news/politics
Navigation

Des missions qui coûtent cher

Les voyages des élus à travers la Francophonie, le Commonwealth et les États-Unis ont coûté 515 000 $

Coup d'oeil sur cet article

Des députés de l’Assemblée nationale ont effectué une cinquantaine de missions «interparlementaires» aux quatre coins du globe l’an dernier, ce qui a coûté plus d’un demi-million de dollars aux contribuables.

Le rapport dans lequel on retrouve les fiches synthèses de chacun de ces voyages – qui n’ont rien à voir avec les missions économiques du gouvernement – a été déposé discrètement au dernier jour de la session, vendredi dernier.

Selon une compilation effectuée par notre Bureau parlementaire, les élus Parlement québécois ont voyagé à 51 reprises en 2016-2017.

Même s’il s’agit de cinq voyages de moins que l’exercice précédent, les coûts ont été beaucoup plus importants. La facture totale dépasse les 515 000 $, comparativement à 472 000 $ en 2015-2016 et seulement 305 000 $ en 2014-2015 (année électorale).

Encore une fois au cours de la dernière année, des députés de l’Assemblée nationale ont parcouru le monde pour échanger avec d’autres parlementaires de la Francophonie, du Commonwealth et des États-Unis.
INFOGRAPHIE LE JOURNAL
Encore une fois au cours de la dernière année, des députés de l’Assemblée nationale ont parcouru le monde pour échanger avec d’autres parlementaires de la Francophonie, du Commonwealth et des États-Unis.

75 000 $ pour un seul voyage

La palme du voyage le plus coûteux – près de 75 000 $ – revient à celui organisé dans le cadre de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), qui a amené Maryse Gaudreault, André Drolet, Carole Poirier, Benoît Charette, Jean Rousselle, Jacques Chagnon et sa directrice de cabinet ainsi que deux secrétaires à Antananarivo, à Madagascar.

M. Chagnon y est retourné, du 22 au 27 novembre, pour prendre la parole devant différentes instances en marge du Sommet de la Francophonie. Pour ce seul voyage, les frais de déplacement, notes de repas et autres du président de l’Assemblée nationale se sont chiffrés à près de 15 000 $.

En tout, le député libéral de Westmount–Saint-Louis a effectué une bonne douzaine de voyages en 2016-2017: Washington, Paris, Munich, Bruxelles, Dakar... Dix fois sur douze, les voyages auxquels M. Chagnon a participé ont coûté plus de 10 000 $. Au moment d’écrire ces lignes, il n’avait pas été possible de savoir s’il a voyagé en première classe, l’Assemblée nationale n’ayant pas été en mesure de répondre à nos questions.

Les autres partis

Ses collègues libéraux Ghislain Bolduc, Guy Ouellette et François Ouimet ont effectué chacun une demi-douzaine de ces voyages, qui permettent d’échanger avec d’autres parlementaires de la Francophonie, du Commonwealth et des États-Unis.

Les élus du PQ et de la CAQ qui ont voyagé le plus souvent sont respectivement Carole Poirier (cinq voyages) et Benoît Charette (quatre voyages, dont un payé par l’Organisation internationale de la Francophonie).

Deux exemples de voyages coûteux

11-14 octobre 2016, Salta (Argentine)

Assemblée générale de la Confédération parlementaire des Amériques (COPA) et réunion annuelle du Réseau des femmes parlementaires des Amériques

  • Participants : 3 députés et 2 employés
  • Total : 48 400 $

Du 1er au 3 juin 2016, Aracaju (Brésil)

Réunion du comité exécutif de la Confédération parlementaire des Amériques (COPA) et réunion du comité exécutif du Réseau des femmes parlementaires des Amériques

  • Participants : 3 députés et 2 employés
  • Total : 41 000 $